La France, leader européen du nombre de brevets déposés dans l'intelligence artificielle

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
2:45
Partagez sur :

Chaque matin, Carole ferry fait le point sur l'actualité économique.

Carole Ferry remplace Emmanuel Duteil ce lundi 28 mai 2018.

La quatrième révolution industrielle est en marche. Selon une étude de l'office européen des brevets, la France est plutôt en pointe au niveau européen.

Selon cette étude, la France est le pays européen qui dépose le plus de brevets sur toutes les inventions concernant l'intelligence artificielle, la sécurité des données informatiques et les système 3D, que ce soit la 3D au cinéma, dans les jeux vidéo ou les imprimantes. C'est ça la quatrième révolution industrielle ! Rapide petit cours d'histoire, la première révolution industrielle a eu lieu au 18e siècle avec le charbon de la machine à vapeur. La deuxième débute avec l'arrivée du pétrole, de l'automobile et de l'électricité. La troisième c'est l'émergence des télécoms et de l'informatique.

On entre donc dans la quatrième ?

Effectivement avec ces objets qui sont capables de fonctionner de manière autonome grâce aux données qu'ils recueillent ou qu'ils échangent entre eux. D'ici sept ans, nous aurons 30 milliards d'appareils équipés de capteurs, de processeurs, de logiciels intégrés et connectés. 5.000 demandes de brevets sont déposés chaque année auprès de l'office européen des brevets. Leur nombre augmente très rapidement avec un taux de croissance de 54% ces trois dernières années

Qui en dépose le plus ?

S´agissant des technologies intermédiaire, dites de rupture, c'est la France qui fait la course en tête en Europe. Ces technologies de rupture c'est ce qui donne de la valeur aux données, c'est la géolocalisation par exemple ou l'intelligence artificielle. El l'entreprise française qui a déposé le plus de brevet dans ce domaine c'est Technicolor. C'est elle qui a inventé le décodeur pour Canal+ ou le format mpeg pour la vidéo. Là, elle a déposé plus 250 brevets depuis 2011 pour préparer la fameuse révolution 4.0. On a aussi Gemalto, le champion du monde des cartes à puces pour les cartes bancaire et les cartes SIM pour les smartphones, qui a déposé plus de 130 brevets, notamment dans la sécurité des données.

Les allemands excellent plutôt dans certains domaines d'application comme les objets connectés appliqués aux véhicules par exemple ou l'automatisation des usines. Au départ, ils étaient loin devant nous, mais on a énormément rattrapé notre retard ces cinq dernières années.

Au niveau mondial, la France est largement dépassé non ?

Effectivement, la plus grande partie des brevets sur les objets intelligents portent sur les techniques fondamentales, c'est à dire les processeurs, les logiciels ou les réseaux télécoms. Là, les leaders ce sont les États-Unis, le Japon mais aussi la Corée et la Chine. L'entreprise qui a déposé le plus de brevets au monde dans le domaine ces dernières années, c'est le sud-coréen Samsung avec 1.634 brevets déposés. Le numéro 2 est aussi un coréen LG. Arrive ensuite le japonais Sony, le Finlandais Nokia, le Chinois Huawei et l'Americain Qualcomm. La France toute seule ne pèse pas lourd et il faut en fait prendre l´Europe tout ensemble pour faire le poids.

Les émissions précédentes