Archipel des iles des Glénan, la Polynésie bretonne

SAISON 2015 - 2016
  • A
  • A
4:10
Partagez sur :

Tout l’été, Vanessa Zha vous envoie une carte postale de ses balades en France et en Europe.

Aujourd’hui on prend le large, direction le Finistère

Le Finistère sud, la Bretagne du bout, l'authentique, celle qui se mérite ! On est en dessous de Quimper pour vous situez, et on descend sur Fouesnant. Là, pour se mettre dans le bain et prendre un bon bol d'embruns, on embarque pour l’archipel des îles des Glénan, notre Polynésie bretonne, comme dit L’Amiral Kersauson. Et il a raison à 100% ! Écoutez Lucienne Moisan, guide naturiste, qui vous explique que l’on doit ce côté Polynésien à une toute petite algue rouge : le merle.
Seul bémol, la température de l’eau est loin d’être aussi chaude que celle de la Polynésie mais sinon coté couleurs et bout du monde on y est.

Et pour y aller?

C'est très facile : soit on prend une vedette qui part de Fouesnant, soit vous louez un voilier avec un skipper: en famille ou entre amis financièrement ça vaut le coup. Et puis vous êtes au pays des voileux. C’est là qu’a été créée la célèbre école de voile des Glénan à la sortie de la seconde guerre mondiale, maintenant elle est mondialement connue. Quand on a fait un stage de voile sur l’Archipel, on est formé. La preuve : Franck Camas, Maud Fontenoy, Vincent Riou et le père de Michel Desjoyaux sont passés par là.

Alors Le centre des Glénan c’est toujours "la voile à la dure"  des années 70 ? 

Oui mais avec un bémol tout de même, y a quand même un peu plus de confort aujourd’hui, on dort dans le fort et y a des  toilettes sèches. Ce qu’il faut savoir c’est qu’au-delà de l’apprentissage et de la technique, c’est aussi une école de la vie, de responsabilité et de l'entraide. Tout le monde participe à la vie collective, sachant en plus que le bénévolat est le maitre mot. Les moniteurs et monitrices partagent bénévolement leur passion.

Combien de personnes peuvent accueillir l’école ?

Les îles peuvent accueillir 400 stagiaires pour du catamaran, du dériveur, de windsurf ou de la croisière côtière au large. Une fois que vous savez naviguer sur site, lire les cartes et passer les terribles Pierres noires à l’entrée des Glénan (qui effleurent le ras de l’eau) sans éventrer votre quille, vous repartez déjà avec un bon tour de main dans votre sac.

Et on peut quand même y rester sans faire partie de l’école de voile ?

Oui mais c'est plus compliqué car il n’y a pas d’infrastructure de tourisme là bas. Tant mieux, mais depuis quelques petites années on peut réserver des lits dans un gite sur Saint Nicolas, le Sextant, qui accueille une trentaine de personnes maximum. C’est un gite de mer, qui fonctionne comme un gite en montagne, on y amène sa nourriture. Sur les Glénan, il n’y a qu’un restaurant : Castric, qu fait de superbes huîtres, il est une étape obligatoire quand on vient dans l’Archipel.

Fiche Pratique :

www.glenan-asso.fr

Et le Gite du sextant : www.sextant-glenan.org

Les émissions précédentes