L’apéritif, incontournable de l’été

SAISON 2017 - 2018 , modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque matin, Marion Sauveur nous parle d'alimentation, de "mieux manger", de solutions concrètes pour changer ce qu'il y a dans notre assiette.

On passe à l’alimentation, avec Marion Sauveur. Et ce matin, vous prenez un peu d’avance,  vous nous proposez un apéritif !

Oui Raphaëlle, c’est l’été et l’été est propice aux apéritifs, d’autant plus en ce moment avec la Coupe du monde de Football. Pour 67% des Français, c’est un besoin fondamental, c’est ce qui ressort d’une étude de Digest Etude NellyRodi pour le Syndicat des apéritifs à croquer. Ils seraient ainsi 3 Français sur 4 à recevoir chez eux au moins une fois par mois pour trinquer. 2 milliards d'apéritifs sont organisés chaque année à domicile.

L’apéritif existe depuis 5.000 ans. En Egypte, après une journée de travail, on prenait une collation à base de fruits secs, de dattes et de petits oignons avec une sorte de bière tiède, douce et sucrée, appelée l’’heneqet’.

Les Grecs, eux, étaient au vin qu’ils accompagnaient de douceurs à base de pain, de miel et de noisettes. Et les Romains buvaient du vin au miel.

Le mot apéritif vient du latin “aperire” qui signifie “ouvrir”.  Et en France, jusqu’au XIIIe siècle, l’apéritif est composé d’une décoction à base de plantes,  une boisson médicale qui doit permettre d’“ouvrir” les voies d’évacuations naturelles, ce n’est qu’ensuite que l’apéritif est considéré comme un moment pour “ouvrir” l’appétit,  moment réservé aux plus riches. L'apéritif se démocratise véritablement au début des années 1960.

Et qu’est-ce qu’on mange alors à l’apéritif ?

5 produits différents sont généralement proposés aux invités. Celui qui plaît le plus, ce sont les crudités, vous savez les carottes et concombres coupées en bâtonnets ou les champignons de Paris divisés en deux et que vous pouvez tremper dans des sauces dans une tartare maison, par exemple.

Les cacahuètes, les noix de cajou, les amandes et les pistaches sont plébiscitées par 55% des Français, tout comme le saucisson et le jambon cru, suivis du fromage. D’ailleurs les restaurateurs l’ont bien compris et aujourd’hui, ils sont nombreux à proposer à ceux qui viennent trinquer en fin de journée une planche de charcuteries ou de fromages.

A la maison, la moitié des Français choisissent de proposer des quiches, des cakes et ou des pizzas pour l’apéritif… Et 46%, se tournent vers les incontournables chips ou tuiles salées.

Et qu’est-ce que l’on boit avec tout ça ?

Les whiskies et les bières sont les boissons les plus prisées sur toute l’année et en été, le vin rosé est particulièrement apprécié tout comme les cocktails et principalement le Mojito,  vous savez à base de rhum, de jus de citron vert, d’eau gazeuse, de sucre de canne et de menthe fraîche. Aujourd’hui, il se décline dans plusieurs parfums,  comme la fraise ou la framboise.

En version sans alcool, les sodas ont le plus de succès suivi des jus de fruits. L’été, les smoothies sont généralement très appréciés. Et depuis deux ans, les mocktails, les cocktails sans alcool, font fureur !

Les émissions précédentes