Vins & spiritueux : les volumes à l'export baissent mais les prix montent

  • A
  • A
2:20
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Vins & spiritueux : les volumes à l'export baissent mais les prix montent

Les chiffres du commerce extérieur ont été publiés et représentent plus de 60 milliards.
La France a des points forts à l'export comme les avions qui représentent plus de 20 milliards mais également les vins & spiritueux avec un excédent de 11,7 milliards.
Les exportations progressent et enregistrent un nouveau record de plus 2,4% à 13,2 milliards.
L’alcool le plus exporté est le cognac à 98% pour un montant de 3,1 milliards, suivi par le champagne à 2,9 milliards, le Bordeaux à deux milliards, le Bourgogne à 0,9 milliard et le vin rosé de Provence qui profite d’une augmentation de son exportation de 14% à 273 millions.

Dans quel pays exporte-t-on le plus ?

Le pays vers lequel la France exporte le plus est les États-Unis, devant la Russie, la Chine et l’Allemagne.
Les volumes à l'export baissent de 2,7% à cause des petites récoltes mais les prix montent.
Les vignerons sont arrivés à faire ce que les agriculteurs sont bien en peine de réaliser, la montée en gamme. On produit moins mais mieux, ce qui est parfaitement en phase avec les attentes des Français qui veulent boire moins mais mieux.
La consommation française a diminué de 28% depuis an 2000, elle a été divisée par deux en 50 ans.
C'est une belle réussite qui allie qualité, exportation et diminution de la consommation (même si ça reste beaucoup avec 51 litres par an et par adulte contre 71 litres en 2000).