"Rien à cirer" de la chute de la Bourse : Edith Cresson avait raison !

  • A
  • A
2:18
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 6h-9h
Partagez sur :

En 1991, Edith cresson prononçait ses mots forts de sens mais elle avait raison. Ce qui importe c’est le marché des obligations, c'est le seul qui détermine la capacité d’une entreprise à s’endetter. Or, les taux d’intérêts remontent en flèche pour les entreprises en difficultés, d’où l’importance des Banques Centrales.