Pernod Ricard s’intéresse au Cannabis récréatif

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Pernod Ricard s'intéresse au cannabis ! Le géant français de l'alcool envisage de se lancer dans le business de la "drogue douce".

Ça parait incroyable mais c'est un virage que sont en train de prendre les grands groupes d'alcool dans le monde.
La bière Corona vient de racheter un producteur de cannabis au Canada. Une filiale d'Heinekein vient de lancer une boisson infusée à la feuille de cannabis en Californie. Pernod Ricard, qui est le N°2 Mondial des alcools avec toute ses marques comme Chivas, Malibu ou Absolut Vodka, Pernod Ricard pourrait donc se lancer à son tour dans ce business.

Mais, c'est sulfureux ! Pernod Ricard ne va quand-même pas vendre des "joints" ?

Pourquoi pas ? Pas en France, mais dans les pays où c'est autorisé.
Vous savez que le cannabis récréatif, c'est à dire pour s'amuser entre amis ou pour se détendre après le travail, est autorisé dans neuf États aux États-Unis comme la Californie, le Massachusetts ou encore le Colorado.
Il va également être autorisé au Canada à partir du 17 Octobre, dans un mois et demi.

Or, que constate-t-on ? D'abord que ça se passe bien. Il y a même des études qui montrent que les jeunes fument moins car comme le marché du cannabis est contrôlé et réservé aux adultes, il n'y a plus de petits trafiquants au coin de la rue pour vendre aux adolescents à la sortie du lycée.
Et puis surtout, qui sont ces consommateurs de cannabis ? Bien souvent, ce sont les mêmes que ceux qui aiment s'offrir un bon verre le soir ou une bonne bière, la même clientèle qu'il faut savoir satisfaire, d'où cet intérêt de Pernod Ricard.

Quelle légitimité possède Pernod Ricard dans le cannabis ?

Pernod Ricard est un géant mondial qui sait faire vivre des grandes marques.
L'idée serait de développer une gamme de produits comme des boissons, des biscuits ou des gâteaux issus du cannabis, avec une marque à même de garantir la qualité du produit et de rassurer le consommateur.
Pourquoi pas du cannabis bio, organique, du terroir et avec des origines garanties.
Après la pub "Un Ricard, sinon, Rien", on aura peut-être : "Un joint Ricard, sinon Rien".