Le secteur du textile accusé de polluer la planète : les vêtements d'occasion seraient-ils la solution ?

, modifié à
  • A
  • A
2:21
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Oxfam lance "Le mois sans textile" en septembre, en Grande Bretagne. Les Britanniques sont invités à ne pas acheter de vêtements neufs pendant un mois, au nom de l’environnement. Après l’aérien, le textile est en train de devenir le nouveau paria de la planète.

Le secteur du textile est accusé de polluer la planète.
En Grande Bretagne, l'association pour l'environnement Oxfam, lance "le mois sans textile" (un mois sans acheter de vêtement neuf) !

Ce n’est pas facile tant on est tous accroc au shopping. Cet été, en moyenne, chacun d'entre nous aura acheté environ un article textile que ce soit un tee-shirt, un short ou une casquette. Or, ça n'a rien d'anodin.
Emmanuel Macron a donné les chiffres, vendredi, juste avant le G7. Le textile, a-t-il dit, c'est un tiers de la pollution plastique de nos océans. Ce sont les microfibres de nos vêtements synthétique qui se décomposent et terminent dans les océans.
Le textile représente 8% des émissions mondiale de C02, c'est deux fois plus que l'avion.
Après "la honte de voler" (de prendre l'avion), on va donc voir la "honte de s'habiller". Ça commence donc en Grande Bretagne où Oxfam lance "Un mois sans textile" qui rappelle l'opération "un mois sans tabac". Il faut dire que le shopping peut être une véritable addiction.

Ça risque d'être un mois de septembre terrible pour le secteur ?

La filière textile est bien consciente qu'il y a un problème.
Vendredi, dans le cadre du G7, tous les acteurs (H&M, zara, la redoute, Nike ou Adidas) se sont engagés à revoir leur pratique.
Il existe une solution, c’est l'achat d'occasion, de seconde main. Pourquoi pas ? Acheter quelque chose de nouveau, ce n’est pas forcément acheter un article neuf. Cela peut aussi être acheter un article déjà porté mais qui sera nouveau pour nous. L'idée fait son chemin, ça se développe.
Ce lundi, on apprend par exemple qu'aux États-Unis, Macy's (l'équivalent de nos Galeries Lafayette) lance un rayon entièrement dédié aux vêtements de seconde main.
L'occasion, c'est le nouveau chic !