La France, championne mondiale pour l’enseignement de la finance

  • A
  • A
2:21
Le monde bouge est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Cette année encore, le Financial Times classe la France numéro un dans l’enseignement de la Finance. Les cinq meilleurs masters au monde sont enseignés en France. Il s'agit de HEC, ESCP, Lille, Rouen et Bordeaux. Ils sont classés devant le MIT de Boston qui est huitième, Oxford (10e) ou les Chinois qui sont à la 15e place.

La France est championne du monde pour l’enseignement de la finance. Les grandes écoles de commerce françaises trustent les cinq premières places mondiales. 

Comme chaque année le Financial Times publie le classement mondial des meilleurs Masters en Finance. Les masters, ce sont des cursus que l’on effectue en fin de scolarité ou au tout début de la vie professionnelle pour acquérir un surcroit de compétence. Cette année encore, c’est la routine, les Français surclassent le monde entier.

Voici le classement : le meilleur master de finance au Monde est HEC, le deuxième est Escp à Paris, la troisième place est attribuée à Skema à  Sophia Antipolis à coté de Nice, le quatrième est Essec à Cergy Pontoise et le cinquième est Edhec à Lille.

Ensuite viennent le célèbre MIT de Boston qui est huitième, Oxford en Angleterre est 10e et le premier chinois pointe à la 13e place.

Comment expliquer cette outrageuse domination des écoles françaises ?

C’est toute l’éducation française qui repose sur les maths. En France, les meilleurs élèves sont poussés à faire des mathématiques et ça fait d’excellents financiers. Alors que dans les pays anglo-saxons, les meilleurs élèves sont invités à  faire ce qu’on appelle des "humanités" comme l’histoire, les Lettres, les langues ou le droit. C’est  très bien mais c’est moins utile en finance.

Est-ce une bonne chose de faire autant de mathématiques et de finances ? Ce sont les financiers qui nous ont conduits dans le mur en 2008 !

Justement, les cursus ont complètement changé. Aujourd’hui, dans ces masters, on y  enseigne beaucoup la  finance verte et durable qui intègre la contrainte climatique. Au contraire, on peut donc penser que l’avenir de la planète se joue en partie dans nos grandes écoles de commerce. On y apprend comment rendre écolo-compatibles, les milliers de milliards de dollars du monde financier.

On peut être fier, c’est en France que l’on trouve les meilleurs enseignements au monde sur ces questions de finance durable.