Une application transcrit sur un smartphone tout ce qu'elle entend pour aider les personnes sourdes

  • A
  • A
2:14
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation. Mercredi, il présente une application qui retranscrit en texte tout ce qui se dit autour d'une personne pour aider les personnes sourdes et malentendantes.

Une application formidable qui va permettre aux sourds et aux malentendants de comprendre tout ce qu’il se dit autour d’eux, et même ce que l’on est en train de se raconter en ce moment à la radio.

La déficience auditive est le handicap qui touche le plus de Français. Plus de sept millions de personnes en souffrent. On les croise tous les jours sans s’en rendre compte. Cette application qui va retranscrire tout ce qu’elle entend et le transformer en texte, en temps réel, sur un téléphone portable. C’est comme si on avait du sous-titrage dans la vie réelle.

Il s'agit encore d'une version préliminaire, mais ça fonctionne déjà très bien. Tout ce que je dis, tous les mots que je prononce sont écrits au fur et à mesure sur l’écran. Je peux même me mettre à parler très vite, il arrive à suivre… Il a juste quelques soucis avec certains noms propres et, parfois, quelques contresens. Le plus génial, c’est qu’on peut poser le téléphone près de sa radio et il retranscrira ce qu’il se dit dans le poste. 

Cette application est gratuite. Elle s’appelle "Transcription instantanée » et c’est proposé par Google. En plus, ça marche en 70 langues… pour le moment, uniquement sur les téléphones Android, mais ça devrait bientôt arriver sur iPhone. 

En revanche, ils ont volontairement bloqué l’enregistrement du texte pour protéger la vie privée. Les développeurs souhaitent que ce soit, avant tout, une aide aux malentendants, pas un outil d’espionnage ou de retranscription des cours ou des réunions.

Pour rappel, les appareils auditifs sont très chers, ils coûtent pas de loin de 1.500 euros en moyenne, par oreille. Mais depuis le 1er janvier 2019, ils sont un peu mieux remboursés (300 euros contre 200 en 2018). Il faudra attendre 2021 pour qu’ils soient intégralement remboursés.