Un exosquelette pour réduire la pénibilité au travail

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Ce matin, une innovation qui devrait intéresser tous ceux qui sont obligés de porter des charges lourdes. Une combinaison robotisée qui réduit la pénibilité au travail.

C’est ce que l’on appelle un exosquelette : une combinaison bourrée de moteurs et d’électronique qui va multiplier votre force par 20 ! Donc même quelqu’un d’assez frêle pourra soulever, à bout de bras, un bloc de 90 kilogrammes et il aura l’impression qu’elle ne pèse que trois ou quatre kilos. Ça veut dire : moins de tours de dos, moins d’accidents de travail et surtout des employés qui ne sont plus complètement cabossés au bout de quelques années de travail. Une combinaison mise au point par Sarcos Robotic.

J’ai l’impression que ça fait un moment qu’on en parle de ces combinaisons. Ça y est, elles sont commercialisées ?

Oui, ça commence. On en a longtemps parlé chez les militaires pour créer de "super soldats", ou en médecine pour faire marcher des paraplégiques ; mais soit c’était trop cher, soit que ce n’était pas au point. Finalement, c’est dans l’industrie que ça arrive en premier. Vous savez quelle est la prochaine étape ? En proposer aussi dans les magasins de bricolage pour éviter de se faire mal quand on fait des travaux à la maison.

Ça veut dire qu’on pourra acheter une armure capable de décupler sa force chez Castorama ou Leroy Merlin ?

Peut-être pas une armure industrielle comme celle de Sarcos Robotic ou celles que l’on voit dans des films comme Aliens ou Avatar, ça coûterait trop cher. Mais on devrait rapidement avoir des combinaisons souples, sans batteries ni moteurs, qui maintiennent le dos ou qui reposent les bras pour pouvoir bricoler pendant des heures, les mains en l’air, sans se fatiguer… ou se retrouver tout cabossé le lundi au bureau.