Stuck Design : un bouton d’ascenseur sans contact

  • A
  • A
2:02
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce mardi, il s'intéresse à une invention utile en cette période de pandémie, un bouton d’ascenseur sans contact pour limiter la propagation de virus.

L’innovation du jour ce sont des ascenseurs conçus dès le départ pour limiter la transmission des virus. On n’aura plus besoin de toucher les boutons pour choisir son étage.

Le panneau de commande sera exactement comme celui d’aujourd’hui. Mais dès que son doigt va survoler un bouton, il va s’illuminer sans qu’on ait à le toucher. Et quand on voudra vraiment appuyer dessus pour valider l’étage, il suffira de mimer le mouvement en l’air, comme si on appuyait dans le vide.

Il n’y a pas de risque d’appuyer par erreur ? Quand l’ascenseur est bondé par exemple.

Non, parce que le radar utilisé est capable de faire la différence entre un doigt, le dos d’une personne ou un gros carton.

C’est Stuck Design qui a développé ce système. C’est loin d’être le seul. Il y a aussi des ascenseurs commandés par des pédales, donc avec les pieds. Mais qui, du coup, sont inutilisables en fauteuil roulant. Ou des boutons hologrammes, mais qui peuvent être déroutants (on ne sait plus comment ça marche).

Avantage de ce système : il est aussi intuitif qu’inclusif. Il existe même une variante avec des petits jets d’air qu’on vous souffle sur la main pour avoir une sensation tactile. Même les aveugles qui lisent en braille pourront l’utiliser sans récupérer tous les miasmes qui trainent.

Est-ce qu’on pourrait imaginer la même chose pour les distributeurs et les bornes tactiles ?

On y travaille. Avec, là aussi, un radar qui détecte la position de la main en l’air et qui fonctionne ensuite comme une souris d’ordinateur.

Cela montre le chemin parcouru depuis le début de la pandémie. Au départ, on se contentait de mettre du gel hydro alcoolique. Désormais, la technologie reprend le dessus. On verra de plus en plus d’équipements conçus, dès le départ, pour fonctionner sans contact.