Ski : un bonnet qui se transforme en casque de protection

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Innovation est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Anicet Mbida nous offre chaque matin ce qui se fait de mieux en matière d'innovation.

Une innovation de circonstance en cette période de sports d’hiver : un bonnet qui protège des chutes aussi bien qu’un casque.
Il existe un bonnet en laine qui pourrait protéger les skieurs aussi bien qu’un casque. Comment est-ce possible ?

C’est une super idée : un bonnet souple, en laine, mais avec en sandwich à l’intérieur, une couche d’un liquide un peu spécial. Un liquide capable de durcir instantanément dès qu’on essaie de l’écraser. Si vous voulez jouer le savant, on appelle ça un liquide non-newtonien.
Quand on le laisse tranquille ou qu’on le manipule doucement, le bonnet reste tout mou. Mais dès qu’on tape dessus, il devient instantanément aussi dur que du plastique.

C’est intéressant, mais pourquoi en avoir fait un bonnet ?

Pour le look ! Il y a plein de skieurs, plein de snowborders qui ne mettent pas de casque parce que ça bouge sur la tête, que ce n’est pas confortable et surtout, parce que ce n’est pas "stylé".
Pourtant, le casque au ski est comme la ceinture de sécurité en voiture. Il évite la plupart des accidents mortels. Eh bien, avec ce bonnet, on pourra rester stylé tout en étant protégé.
Ça a été inventé par une startup australienne qui s’appelle Anti-Ordinary.

Ça coûte combien ?

Autour de 150 euros. Mais ce ne sera disponible que dans quelques mois parce qu’il n’est pas encore homologué en tant que casque. Il n’est proposé qu’aux écoles de ski et aux vendeurs d’accessoires pour qu’ils puissent le tester.
Pour le moment, ils visent les sports d’hiver. Mais ça pourrait aussi être très utile pour les vélos et les trottinettes. Un bonnet tout mou, c’est quand même plus facile à ranger qu’un casque tout dur.