Sécurité routière : un mouchard anti-chauffard dans les cars, taxis et voitures de location

  • A
  • A
1:53
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Pour lutter contre l'insécurité routière, un mouchard alerte un responsable en temps réel en cas de conduite dangereuse dans sa flotte.

Ce vendredi, on innove dans la sécurité routière. Pour repérer les chauffards, les voitures de location auront bientôt des mouchards anti-conduite dangereuse.

Ce sera comme avoir un inspecteur toujours assis à côté de soi.
Le système fonctionne grâce à deux caméras (une qui regarde la route, l’autre qui surveille le conducteur), le tout connecté à l’ordinateur de bord. Une fois que la voiture roule, une intelligence artificielle va analyser tous les paramètres de la conduite et savoir si on accélère trop fort, si on colle les voitures devant, si on ne regarde pas la route, si on brule les feux, etc.
Dès lors, non seulement une alarme va sonner. Mais en plus, le système va prévenir la compagnie propriétaire du véhicule. Ce qui lui permet ensuite, soit de bloquer la voiture à distance, soit de vous faire payer une surprime pour conduite dangereuse.

Ça existe ? C’est déjà opérationnel ?

Oui, mais uniquement au Japon. Le pays a connu une grosse vague d’accidents sur les routes ces dernières années. C’est ce qui a motivé l’éditeur DeNA à développer ce système. Au départ, il avait été conçu pour les compagnies de taxis et les transporteurs routiers. L’objectif étant de remonter facilement les mauvais comportements des chauffeurs. Après six mois de tests, ils se sont rendu compte que cela faisait tellement baisser le nombre d’accidents (25% pour les voitures, 48 % pour les camions), que désormais, ils le vendent aussi aux loueurs de voitures.

Ça pourrait arriver en France ?

C’est possible, même si rien n’est prévu. En revanche, la petite caméra qui analyse le comportement pour savoir si le chauffeur est en état d’ébriété, sous l’emprise de la drogue ou en train de somnoler, elle, pourrait arriver très rapidement dans les cars scolaires. Plusieurs constructeurs y travaillent.