Les robots pervenches débarquent !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'innovation du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Les robots pervenches mettent des PV tout seuls aux voitures mal garées et peuvent également les embarquer à la fourrière. Le dispositif est actuellement testé à Sydney en Australie.

Après les caissières de supermarché, ce sont désormais les contractuelles que l’on remplace par un système informatique.

Un nouvel épisode dans la série "Les machines remplacent les humains". Cela se passe en Australie, dans sa capitale Sydney. Si vous avez le malheur de vous garer dans la Chippendale Wattle Street, une rue en plein centre, interdite au stationnement, vous pouvez être certain d’avoir une amende et que votre voiture sera systématiquement enlevée par la fourrière.
Le processus est totalement automatisé. Il n’y a même pas de robot pervenche qui patrouille. Ce sont, tout simplement, des capteurs sur la chaussée qui surveillent la circulation. Dès qu’ils détectent une voiture stationnée, ils préviennent les services de la ville pour qu’ils l’enlèvent. Impitoyable, implacable.

C’est quelque chose qui pourrait arriver en France ?

Il y a des chances. Cela fait partie d’un énorme plan pour réduire le nombre de voitures en ville. Or c’est une préoccupation de beaucoup de métropoles françaises. Cela pourrait d’autant plus arriver que l’on teste déjà un système de PV automatique dans plusieurs villes de France en catimini.
Il fonctionne à partir d’un véhicule qui scanne les plaques d’immatriculation de toutes les voitures garées et qui les compare avec celles enregistrées dans l’horodateur. Si on n’a pas payé, on reçoit automatiquement une amende. L’inconvénient de ce système : c’est qu’il faut quand même quelqu’un pour conduire la voiture scanner. Alors qu’avec les capteurs, les contrevenants seront verbalisés 24h sur 24, 7 jours sur 7. On est certain que personne ne passe au travers.
Pas sûr que cela plaise aux automobilistes ou au syndicat des pervenches.