De la musique pilotée par l’intelligence artificielle

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'innovation du jour est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Une nouvelle façon d’écrire de la musique a été créée grâce à la technologie qui produit des remix automatiques pour ne jamais vivre des concerts identiques.

L’innovation de ce lundi c’est une nouvelle façon de composer de la musique. On pourra avoir des morceaux qui seront toujours différents à chaque écoute.

Plutôt que de composer une chanson statique et linéaire, l’artiste va simplement créer la structure du morceau, la mélodie de base, les changements de rythme ; et c’est un algorithme qui va se charger de réinterpréter le tout avec plus ou moins de variantes.
Cela marche très bien pour la musique électro. Par exemple le morceau "Jasmine" de Jai Paul. On note une réelle différence entre la version statique de l’album et la version recomposée et réinterprétée par un algorithme. À chaque fois que l’on va réécouter le morceau, on aura un remix recomposé automatiquement.

Quel intérêt d’avoir des versions infinies d’un même morceau ?

L’objectif est d’ajouter une petite dose d’improvisation. Il faut rappeler qu’à l’origine, la musique n’était pas statique. Si vous allez deux soirs de suite à un concert, vous aurez une interprétation légèrement différente (les artistes aiment bien improviser). Avec ce système, on aura le même effet sur de la musique enregistrée.
L’autre intérêt c’est d’avoir de la musique contextuelle. Vous savez que ce qui est à la mode aujourd’hui, ce sont les playlists à thème "apéro", "sport", "jour de pluie", etc. L’artiste pourra donc écrire des chansons qui passent, selon le contexte, du mix "relaxation" aux mix "bonne humeur" par exemple.
C’est outil de création qui s’appelle Bronze.ai. Il commence à être utilisé par des artistes comme Bjork ou FKA Twigs.