Alimentation : des œufs végétaux, sans protéine animale

  • A
  • A
2:02
L'innovation du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 5h-7h
Partagez sur :

Chaque jour, Anicet Mbida nous fait découvrir une innovation qui pourrait bien changer notre façon de consommer. Ce mardi, il nous parle d'une invention étonnante en matière d'alimentation. Face à la tendance du vegan, la startup Merveilloeufs a créé des œufs à base de végétaux, sans aucune protéine animale.

On innove dans l’alimentation ce matin. Après le lait végétal et la viande végétale, voici maintenant les œufs à base de végétaux. C'est-à-dire sans aucune protéine animale.

Des œufs végans ! Ce n’est pas simplement une question de mode ou de bien-être animal, cela peut aussi intéresser les allergiques aux œufs de poule. Il y en a beaucoup, notamment des enfants.

Cela ressemble vraiment à des œufs classiques. Il y a une coquille et un jaune qui baigne au milieu d’un blanc liquide. Seule différence : la coquille ne se casse pas. C’est plutôt une sorte d’emballage que l’on va ouvrir comme un Kinder surprise. Mais pour le reste, on aura vraiment l’impression d’avoir un véritable œuf. Donc on pourra faire des œufs au plat, des omelettes, des blancs en neige, des œufs brouillés et, évidemment, des tartes et des gâteaux.

Il n’existait pas déjà des substituts d’œuf pour les gâteaux justement ?

Si. Mais en général, c’est de la poudre. Ce qui ne se travaille pas du tout de la même façon. C’est la première fois que l’on réalise un substitut de l’œuf qui s’utilise exactement comme un œuf traditionnel.

C’est une innovation française que l’on doit à deux jeunes biologistes de la startup Merveilloeufs. Bientôt, ils seront rejoints par les Indiens de EVO Food qui promettent, en plus, de reproduire une coquille que l’on casse.

Tous deux seront commercialisés au début de l’année prochaine.

Mais est-ce que ça a le même goût ?

D’après les informations d’Anicet Mbida, on n’y est pas encore.

Ce sera certainement comme les steaks végétaux qui ont de plus en plus de succès aujourd’hui. L’objectif n’est pas vraiment de concurrencer les produits à base animale. Ils cherchent plutôt à proposer une alternative aux végans et à ceux qui veulent diminuer leur consommation de viande.