Margarita Simoyan, la journaliste qui dirige la propagande internationale de Vladimir Poutine

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L’édito international est une chronique de l'émission Toute l'info du week-end
Partagez sur :

Didier François revient chaque matin sur un événement international au micro d'Europe 1 Bonjour. Mardi, il brosse le portrait de Margarita Simoyan, la journaliste qui contrôle la propagande internationale de la Russie.

C'est en Russie que se poursuit la série de portraits de personnalités peu connues du grand public mais qui ont pesé lourds pendant cette année 2017. Mardi, Didier François présente une jeune journaliste qui dirige tout l’appareil international de propagande pour Vladimir Poutine.

Margarita Simoyan est dans tous les sens du terme une femme d’influence puisque son rôle est bien de promouvoir à l’étranger, dans l’opinion publique mondiale, les intérêts stratégiques de la Russie, que ce soit dans les domaines de l’économie, de la diplomatie ou même du militaire.

Et pour mener cette tâche voulue par le Kremlin, elle dispose de moyens absolument considérables. Tout un appareil de propagande payé rubis sur l’ongle par l’État russe est à sa disposition, à commencer par l’agence de presse Rossiya Segodnyia - qui veut dire Russie d’Aujourd’hui. Mais surtout de la chaîne de télévision "RT", anciennement Russia Today, qui émet en arabe, en espagnol, en allemand, en anglais et même désormais en français.

Depuis lundi dernier, les abonnés de la Freebox y ont effectivement accès.

C’est tout récent, mais ça a commencé vraiment très fort avec une retransmission de l’adresse de Vladimir Poutine à ses troupes victorieuses sur leur base en Syrie, ce qui donne quand même le ton de la chaîne. Et quelque crédit aux déclarations d’Emmanuel Macron qui avait osé accuser RT de n’être pas un organe de presse mais bel et bien un organe de propagande et ce, devant un Vladimir Poutine alors invité en grande pompe à Versailles pour sa première visite en France, fin mai. Mais il faut dire que pendant toute la campagne électorale française, RT avait très fidèlement appliqué la ligne du Kremlin en soutenant d’autres candidats qu’Emmanuel Macron.

RT est également accusé par les États-Unis d’être intervenu en faveur de Donald Trump pendant la présidentielle américaine.

Les services de renseignements américains ont même directement mise en cause Margarita Simoyan dans cette manipulation du processus électoral par les organes de sécurité russes. Un rapport extrêmement circonstancié a même été fourni à la nouvelle administration sur la façon dont les Russes ont utilisé à la fois des attaques informatiques menées par des groupes de hackers liés aux agences militaires de renseignement et des stratégies d’influence relayées par les supports médiatiques que dirigent la jeune et sémillante Margarita Simoyan.