LE SAVIEZ-VOUS ? Le mariage d'un prince déserteur et d'une roturière a fait scandale pendant la Première Guerre mondiale

SAISON 2019 - 2020
  • A
  • A
4:16
Partagez sur :

En 1918, le prince Carol, fils de Marie de Roumanie, a choisi de déserter par amour. Il était tombé amoureux de la fille d'un officier. Découvrez cette histoire dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire".

En écoutant le récit consacré à Marie de Roumanie vous avez peut-être eu envie d'en savoir plus sur son fils, le prince héritier Carol. Dans cet épisode bonus de "Au cœur de l'histoire", le spécialiste histoire Jean des Cars vous raconte comment et pourquoi il a failli ne pas participer avec eux au défilé de la victoire à Bucarest le 1er décembre 1918. 

Quelques jours avant le défilé de la victoire le 1er décembre 2018,  le prince héritier Carol, fils du roi Ferdinand et de la reine Marie, était encore détenu dans un monastère, au nord de la Roumanie. Il avait été condamné par son père et par le gouvernement à 75 jours de prison pour désertion et franchissement de la frontière russe sans autorisation, dans les derniers jours de la guerre. Un prince hériter en prison ce jour-là, c’était grave…
Le prince héritier Carol avait toujours été un incorrigible séducteur. Ses parents avaient tenté, sans succès, quelques mois avant le déclenchement de la guerre, de le marier à la fille aînée du tsar Nicolas II, la grande-duchesse Olga de Russie. Ils s’étaient résignés à le laisser vivre sa vie tant que cela ne portait pas à de fâcheuses conséquences.
Leur fils s’était très courageusement comporté au front. Mais lors des permissions à Iassy, dans le nord de la Roumanie où les autorités s’étaient retirées, il menait joyeuse vie, entre les cafés et les soirées dansantes. Et là, il était tombé éperdument amoureux de la ravissante Zizi Lambrino, fille d’un officier de l’armée roumaine. Carol avait décidé de l’épouser. Mais sachant que ses parents s’opposeraient à un mariage inégal, il n’avait rien de trouvé de mieux que de quitter la Roumanie avec elle. Il avait déserté.
75 jours de prison
Ils passèrent à travers les lignes autrichiennes qui occupaient une partie de la Russie. Finalement, les deux fugitifs étaient arrivés à Odessa, sur les bords de la Mer noire. Les amoureux s’y marièrent le 31 août 1918. Rappelons que la Russie était alors en pleine révolution bolchévique et que la famille impériale avait été exécutée le 17 juillet. Inutile de dire que le roi et la reine sont horrifiés lorsqu’ils apprennent le mariage de leur fils.
Alors que la Roumanie est en train de gagner la guerre, le roi et la reine parlementent avec leur fils pour l’obliger à regagner son pays. Cela prit plus de dix jours. Carol accepte enfin de rentrer par le train que lui envoie le Roi son père. Il apprend alors apprend sa condamnation à 75 jours de prison pour désertion. Le 11 septembre, il est interné dans un monastère tandis que Zizi Lambrino retrouve sa famille. Elle est désespérée.
Carol sera finalement relâché à temps pour participer au défilé de la victoire. Son mariage sera annulé par le tribunal de Bucarest le 18 janvier 1919 pour "défaut de publication légale". Le prince héritier continuera à vivre quelque temps avec Zizi, le temps de lui faire un enfant qu’il ne reconnaîtra pas. 

Carol épousera alors la belle princesse Hélène, fille du roi de Grèce, pour le plus grand malheur de cette dernière... Elle lui donnera un fils, Michel, le dernier roi de Roumanie. Un prince hériter bien encombrant qui posera encore beaucoup de problèmes à ses parents puis, plus tard, devenu souverain, à son pays.

 

 

Vous voulez écouter les autres épisodes de ce podcast ?

>> Retrouvez-les sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSoundCloudDailymotion et YouTube, ou vos plateformes habituelles d’écoute.

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

 

"Au cœur de l'histoire" est un podcast Europe 1 Studio

Auteur et présentation : Jean des Cars 

Cheffe de projet  : Adèle Ponticelli

Réalisation : Laurent Sirguy et Guillaume Vasseau

Diffusion et édition : Clémence Olivier

Graphisme : Europe 1 Studio

Bibliographie : Marie, reine de Roumanie Histoire de ma vie (Première édition française Plon, 1938. Réédition Lacurne, Paris, 2014). Jean des Cars, Le Sceptre et le Sang, Rois et Reines dans la tourmente des deux Guerres Mondiales (Perrin,2014). Guy Gauthier, Les Aigles et les Lions, histoire des monarchies balkaniques (France-Empire, 1996).

Les émissions précédentes