"Un bout de France" : Pierre Gattaz rend hommage à Serge Dassault

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le patron du Medef Pierre Gattaz a rendu un hommage appuyé à Serge Dassault au micro d'Europe 1, saluant les convictions d'un "grand capitaine d'industrie".
RÉACTION

"Un bout de France" : c'est ainsi que Pierre Gattaz, patron du Medef, a rendu hommage à Serge Dassault. L'homme d'affaires, patron de presse et ancien sénateur, est mort lundi à l'âge de 93 ans, à son bureau. "Je retiens un grand capitaine d'industrie, c'est un homme qui a passé sa vie à développer ses affaires, merveilleusement bien qui plus est", vante le patron du Medef au micro d'Europe 1. 

Gattaz, employé de Dassault. "J'ai beaucoup d'affection pour lui", affirme celui qui a commencé sa carrière chez… Serge Dassault. "Il y a bien sûr le Groupe Dassault mais avant, il y avait l'entreprise d'électronique. J'y ai été salarié moi-même quand j'étais jeune ingénieur, il y a 35 ans", raconte Pierre Gattaz. Un premier contact qui a marqué le futur patron des patrons : "J'ai pu voir l'omniprésence de Serge Dassault auprès de ses salariés, c'était un homme soucieux du partage de la valeur ajoutée."

Le président du Medef assure que la France peut être fière de compter dans ses rangs une entreprise comme le Groupe Dassault. "Aujourd'hui, Dassault est une référence connue dans le monde entier, un synonyme de qualité en termes d'aviation militaire. C'est beaucoup de temps et de conviction pour en arriver là", souligne Pierre Gattaz pour Europe 1.

" Dans le monde, Dassault incarne l'excellence française "

"Il challengeait les gens." Également maire et sénateur de Corbeil-Essonnes, Serge Dassault a connu une longue carrière politique, marquée par de nombreuses affaires, notamment concernant des achats de vote. Pierre Gattaz botte en touche :  "Je ne connais pas les 'affaires'. Je peux juste vous dire ce que je vois dans le monde : Dassault, c'est un nom incroyable. Quand vous êtes en Chine, aux États-Unis, ça incarne des avions remarquables et l'excellence française." "Finalement, Dassault, c'est un bout de France", résume le patron des patrons.

Malgré son âge avancé, Serge Dassault était toujours très impliqué dans ses fonctions. "Je le voyais régulièrement, il me parlait toujours, dans le cadre du Medef, de l'intéressement, de la participation et des moyens d'en faire plus", se souvient Pierre Gattaz. "Il était très curieux de tout et il challengeait les gens : quand on passait une heure avec lui, c'était une heure pendant laquelle il remettait tout en cause, il nous poussait à améliorer nos arguments." Et Pierre Gattaz de conclure : "Il restait toujours quelque chose d'un entretien avec Serge Dassault."