Trois entreprises françaises qui vous aident à bien déguster votre vin

, modifié à
  • A
  • A
1:50
© PETER FOREST / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
En pleine saison des foires aux vins, Europe 1 met en lumière trois entreprises françaises qui ont choisi d'innover pour améliorer la dégustation des breuvages de nos régions.
LA FRANCE BOUGE

Il n'est pas toujours facile de savoir si l'on a eu la main heureuse en choisissant un vin. Dans La France bouge sur Europe 1 mardi, Raphaëlle Duchemin et son équipe ont décidé de vous aider en vous présentant des entreprises françaises qui innovent pour apporter des solutions, à la fois pour le consommateur, mais aussi pour les producteurs eux-mêmes. Coup de projecteur.

  • 10-vins, la start-up qui commercialise la machine D-vine

"La meilleure façon de choisir une bouteille de vin, c'est de goûter avant". Tel est le credo de Thibaut Jarousse, fondateur de la start-up 10-vins. Avec son équipe, il a créé la machine D-vine, sorte de box noire intelligente, entièrement fabriquée en France, et "véritable bras droit du sommelier". 

Le particulier peut acheter des flacons de 10 cl de vin - 50 références de vins sont disponibles - pour un prix allant de 2,50 euros à 20 euros. Ces flacons comportent une "puce radiofréquence" qui contient toutes les informations essentielles pour une dégustation parfaite du vin. Le consommateur introduit ce flacon dans la machine qui, à partir de ces informations, est capable de servir en une minute le vin à la température idéale. 

Seul hic : cette technologie, qui se veut aussi pédagogique, n'est pas accessible à toutes les bourses. Il vous en coûtera en effet 1.500 euros rien que pour la machine. Résultat : ce sont surtout les professionnels qui l'utilisent. 15% des établissements 4 et 5 étoiles de Paris en sont équipés. 

 

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

 

  • Twil, l'application qui facilite la vente de vin en circuit court

Vous venez de déguster un vin succulent et l'envie vous prend d'en ajouter quelques bouteilles à votre cave. Problème : vous ne savez pas comment retrouver son producteur ? L'application pour smartphone Twil (acronyme de "The Wine I Love") va vous y aider. En scannant l'étiquette, vous allez pouvoir acheter une bouteille (ou quelques caisses) directement aux vignerons. Et les prix sont avantageux pour les clients. "On 'disrupte' la chaîne, et l'on a moins d'intermédiaires à payer", précise Erwann du Barry, fondateur de Twil. A noter que la livraison est offerte dès que le consommateur achète six bouteilles ou plus.

L'application est aussi utile pour les vignerons eux-mêmes, qui gagnent plus qu'en vendant dans les foires aux vins ou les grandes surfaces. "Un vigneron qui vend une bouteille via Twil gagne en moyenne entre 25 et 30% de marge supplémentaire", indique Erwann du Barry.

  • Diam Bouchage, créateur d'un bouchon "gardien des arômes"

C'est une sensation plus que désagréable lorsque l'on se rend compte que la bouteille de vin que l'on s'apprête à déguster est bouchonnée. L'entreprise perpignanaise Diam Bouchage veut faire de cet accident trop récurrent de l'histoire ancienne. Elle commercialise un bouchon de liège qui garantit des vins sans aucune déviation de goût. "On a copié un système de l'industrie du café pour décaféiner : on éradique la molécule TCA, qui transmet le goût de bouchon", indique Bruno de Saizieu, directeur commercial et marketing monde de Diam Bouchage.

Cette innovation est un succès puisque Diam Bouchage vent aujourd'hui "1,8 milliard de bouchons dans le monde", et travaille principalement à l'export, dans 66 pays.

Europe 1
Par Anaïs Huet