Toupargel supprime 265 postes après de lourdes pertes

  • A
  • A
Le spécialiste de la livraison de produits surgelés Toupargel va réduire son effectif de 11%.
Le spécialiste de la livraison de produits surgelés Toupargel va réduire son effectif de 11%. © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
Partagez sur :
En grandes difficultés financières, le distributeur à domicile de produits surgelés Toupargel annonce vendredi la suppression de 265 postes, soit 11% de son effectif.

Le distributeur à domicile de produits surgelés Toupargel, en graves difficultés financières, va supprimer 265 postes sur plus de 2.300, a-t-il annoncé à l'occasion de la publication de résultats annuels marqués par de très lourdes pertes.

Le groupe coté en Bourse, qui fait l'objet d'une procédure de sauvegarde depuis fin janvier, a fait cette annonce aux instances représentatives du personnels, selon un communiqué publié jeudi soir. Ces suppressions de postes correspondent à environ 11% des effectifs.

Un modèle économique en perte de vitesse

Toupargel espère ainsi abaisser son seuil de rentabilité alors qu'il a subi l'an dernier une perte nette (part du groupe) de 25,3 millions d'euros, plus que triplée par rapport aux -7,6 millions de 2017. Toupargel souffre de l'effondrement de son chiffre d'affaires, tombé à 244,2 millions d'euros (-10% sur un an). En découle une plongée "dans le rouge" de tous ses indicateurs de gestion, en particulier -14,3 millions pour le résultat opérationnel courant.

Le modèle économique du groupe de Civrieux d'Azergues, près de Lyon, est confronté à une évolution de son marché : traditionnellement, ce sont ses clients qui l'appellent par téléphone pour lui commander leurs surgelés, qui leurs sont ensuite livrés à domicile. Il s'agit le plus souvent d'une clientèle vieillissante et rurale.

La vente par Internet comme porte de sortie

Un espoir réside dans le bond des ventes par Internet (+29%), qui partent toutefois de très bas, ainsi que dans la progression de la nouvelle offre de produits frais (+22%). Toupargel, qui se positionne comme le spécialiste de la livraison "du dernier kilomètre", espère aussi que d'autres spécialistes de l'alimentaire utiliseront ses capacités logistiques sous-utilisées, comme c'est le cas avec Naturalia (groupe Casino).

Un endettement maîtrisé

Toupargel relève qu'il a réussi l'an dernier à abaisser de 10,4 millions d'euros ses coûts de structure, notamment en réduisant, déjà, ses frais de personnel. Il peut aussi compter sur le soutien des actionnaires familiaux, qui ont versé 13 millions fin décembre et ont confirmé leur engagement à apporter 7 millions supplémentaires. Malgré ses déboires, l'endettement du groupe reste maîtrisé à 22,0 millions d'euros, ce qui correspond à 52% des fonds propres.

Le sort du groupe sera examiné le 2 juillet par le Tribunal de Commerce de Lyon qui doit se prononcer sur la poursuite de la période d'observation. À la Bourse de Paris, en dix ans, l'action Toupargel a perdu 97% de sa valeur.