Spatial : le tir de la fusée Ariane 5 reporté, une nouvelle date connue lundi

, modifié à
  • A
  • A
Le tir d'Ariane 5 doit avoir lieu depuis Kourou, en Guyane.
Le tir d'Ariane 5 doit avoir lieu depuis Kourou, en Guyane. © JODY AMIET / AFP
Partagez sur :
Le tir de la fusée Ariane 5, prévu vendredi peu avant 23 h 30, heure métropolitaine, depuis le centre spatial de Kourou, a été reporté en raison du "comportement anormal d'un capteur" sur l'engin. La date de la nouvelle tentative, d'abord prévue au plus tôt samedi, "sera annoncée le lundi 3 août".

Le tir du lanceur lourd européen Ariane 5 a été reporté vendredi peu avant 18 h 30 en Guyane (23 h 30 à Paris) après un arrêt du décompte final 2 minute et 14 secondes avant la fin du compte à rebours a indiqué un communiqué d'Arianespace. La fenêtre de tir d'Ariane 5 était ouverte entre 18 h 30 et 19 h 16 heures locales, mais peu après 19 heures à Kourou, le directeur des opérations (DDO) a indiqué que le tir était reporté.

"Comportement anormal" d'un capteur

"La séquence finale des opérations de préparation du Vol Ariane n°253 (VA253) a été interrompue (...) à la suite d'un comportement anormal d'un capteur du réservoir hydrogène liquide de l'étage principal cryotechnique. Les analyses sont en cours" a indiqué Arianespace dans un communiqué.

Pour son troisième lancement de l'année, Ariane 5 devait décoller du centre spatial guyanais de Kourou avant de mettre sur orbite deux satellites de télécommunications ainsi qu'un satellite ravitailleur : le Galaxy 30 d'Intelsat, le BSAT-4b conçu et construit par le Broadcasting Satellite System Corporation (B-SAT), opérateur de diffusion satellitaire au Japon et le Mission Extension Vehicle-2 ou MEV-2 pour SpaceLogistics LLC.

Une nouvelle date annoncée lundi

Le Galaxy 30/MEV-2 est un programme de Northrop Grumman Corporation associant deux satellites superposés : le Galaxy 30 d'Intelsat et le MEV-2, un véhicule de maintenance de satellites qui va s'arrimer en premier à Intelsat 10-02. Le satellite Galaxy 30 doit être le premier satellite de remplacement de la flotte Galaxy nord-américaine d'Intelsat. En cas de réussite de la mission, le satellite MEV-2, une fois arrimé, doit contrôler l'orbite du satellite Intelsat-10-02) à l'aide de ses propres propulseurs.

Arianespace a annoncé une nouvelle tentative de lancement "au plus tôt (...) samedi 1er août à 18 h 30 heure locale. Tentative annulée puisque l'entreprise fait savoir dans un nouveau communiqué que la fusée "Ariane 5 est transférée vers le bâtiment d'assemblage final où une autre sonde sera mise en oeuvre et un nouveau programme de vol téléchargé dans le lanceur". Ces opérations complémentaires et celles qui vont en découler "vont durer plusieurs jours". "Une nouvelle date cible sera annoncée le lundi 03 août" a prévenu le groupe spatial.