SNCF : les billets achetés à bord d'un TER coûtent désormais plus chers

  • A
  • A
© DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
La SNCF a mis en place mercredi une nouvelle grille tarifaire. Un billet acheté à bord d'un TER pourra être surfacturé de 90 euros. 

La SNCF ne tolérera plus que l'on monte dans un train "TER" sans billet. Désormais, tout passager qui montera dans un de ces trains régionaux devra payer une surfacturation, selon une nouvelle grille tarifaire présentée mercredi. 

De 10 euros à 90 euros. Concrètement, pour une distance de 0 à 25 kilomètres, un utilisateur sans titre de transport devra payer 10 euros de plus que le prix du billet s'il se présente à un contrôleur. La facture grimpera à 15 euros pour une distance entre 26 et 50 km, puis 25 euros (51 à 100), 35 euros (101 à 150) et jusqu'à 60 euros lors d'une distance de plus de 151 kilomètres. 

 

Si le passager ne se présente pas spontanément au contrôleur, la surfacturation sera de 50 euros pour un trajet de moins de 150 kilomètre, puis de 90 euros s'il dépasse cette distance. Dans 80% des cas, les personnes qui ne possèdent pas de billet de train le font volontairement pour frauder, selon la compagnie ferroviaire. Une possibilité de recours est toutefois possible auprès du centre de relation client, si le passager connaît vraiment une incapacité à se procurer un billet : (machines "HS" en gare, guichets fermés etc.

"C'est inacceptable". "C'est honteux! À partir du moment où il n'y a pas encore d'automates partout et où les mesures de ventes alternatives, comme dans les bureaux de tabac ou la Poste, ne sont pas encore mises en place pour remplacer les guichetiers, c'est inacceptable de mettre en place ce genre de pratique", a pour sa part réagi Bruno Gazeau, président de la Fédération nationale des usagers de transport, cité par le Figaro.

Et la SNCF de se défendre : "Le numéro de téléphone pour réserver un billet n'a plus de tarification spéciale et nous allons multiplier les points de vente. De plus, nous avons mis en place des boutiques mobiles qui vont sur les places de marché dans les villages reculés". 

Europe 1
Par Europe1.fr