Scandale Wirecard : les cartes Transcash momentanément gelées

  • A
  • A
 Wirecard est soupçonnée d'avoir gonflé ses comptes avec des fonds fictifs aux Philippines.
Wirecard est soupçonnée d'avoir gonflé ses comptes avec des fonds fictifs aux Philippines. © Christof STACHE / AFP
Partagez sur :
Les cartes de paiement sans compte bancaire Transcash sont momentanément gelées, dans le sillage du scandale de la société allemande Wirecard. Un retour à la normale est prévu d'ici au début de semaine prochaine.

Les cartes de paiement sans compte bancaire Transcash sont momentanément gelées, dans le sillage du scandale de la société allemande Wirecard, a indiqué vendredi l'entreprise française MFTEL, qui les commercialise en France. 

Wirecard soupçonnée d'avoir gonflé ses comptes avec des fonds fictifs aux Philippines

Wirecard Card Solutions, filiale britannique du fournisseur allemand de solutions de paiement Wirecard, est l'émetteur des cartes pré-payées proposées par MFTEL. Celle-ci dit avoir été informée vendredi d'un audit en cours sur les comptes de Wirecard Card Solutions par les régulateurs britanniques, dans le sillage du scandale de Wirecard, qui est soupçonnée d'avoir gonflé ses comptes avec des fonds fictifs aux Philippines.

"Toutes les cartes émises par Wirecard Card Solutions ont été gelées, y compris les cartes Transcash", explique Rémi Domenge, l'un des responsables marketing de MFTEL. Des centaines de milliers de clients possèdent des cartes Transcash, selon l'entreprise, bien que toutes ne soient pas actives. Sur son site internet, Wirecard Card Solutions indique avoir temporairement suspendu ses activités, à la demande de la Financial Conduct Authority, jusqu'à nouvel ordre.

Un retour à la normale d'ici au début de semaine prochaine

MFTEL se veut toutefois rassurante, et dit anticiper un retour à la normale d'ici au début de semaine prochaine. "On subit le contrecoup des investigations en train d'être effectuées sur Wirecard et par ricochet sur Wirecard Card Solutions", explique Rémi Domenge. Mais "l'argent des utilisateurs est en sécurité", insiste-t-il. MFTEL, basée à Allauch, près de Marseille, conçoit et exploite des programmes de cartes bancaires prépayées, avec 37 salariés. Elle a lancé en 2009 sa première carte de paiement sans compte bancaire.