Les Américains vont-ils payer beaucoup plus chers les produits français ?

, modifié à
  • A
  • A
Des groupes comme LVMH qui vont des spiritueux aux plus grandes marques de vêtements de luxe pourraient être très touchés par ces nouvelles taxes imposées par la Maison Blanche. 1:33
Des groupes comme LVMH qui vont des spiritueux aux plus grandes marques de vêtements de luxe pourraient être très touchés par ces nouvelles taxes imposées par la Maison Blanche. © ALAIN JULIEN / AFP
Partagez sur :
Donald Trump menace à nouveau de taxer les produits européens, et notamment les produits de luxe français. Cointreau ou encore Ricard pourraient aussi être touchés. Si la décision, qui devrait être prise fin juillet, allait en ce sens, la France se dit prête à taxer en retour des produits américains.

Les Américains vont-ils devoir payer beaucoup plus cher nos champagnes ou nos sacs de luxe ? La Maison Blanche menace de taxer une fois de plus les produits européens et notamment les produits français. Mais la décision ne sera pas prise avant fin juillet. Cette guerre commerciale qui n'en finit pas est la suite de l'interminable dossier des subventions européennes à Airbus qui auraient pénalisé Boeing.

Donald Trump et ses menaces

Pour l'instant, ce sont simplement des menaces, menaces qui ne sont pas toujours misent à exécution. Mais la Maison Blanche peut avoir la main lourde. Dans le cadre de ce différend sur les subventions à Airbus, elle a déjà taxé des produits européens et français. Nos vins non pétillants de moins de 14 degrés d'alcool sont par exemple aujourd'hui davantage taxés, ce qui pénalise bien évidemment les ventes.

Très énervé par la volonté française de taxer les GAFA, les géants américains de la tech, Donald Trump a aussi menacé en décembre dernier de frapper nos groupes de luxe ou les constructeurs automobiles allemands. Mais pour le moment, ses menaces sont restées lettre morte.

Les prix de certains produits pourraient doubler

Cette fois, la Maison Blanche sort la carte du dossier Airbus pour menacer une nouvelle fois. Et des produits venant de France, d'Allemagne, d'Espagne et du Royaume-Uni sont concernés : olives, bière, gin ou encore des produits de luxe. Les prix pourraient tout simplement doubler.

Des groupes comme LVMH, qui vont des spiritueux aux plus grandes marques de vêtements de luxe, pourraient être très touchés. Remy Cointreau ou Pernod Ricard pourraient aussi en pâtir. À Paris, on regarde de concert avec l'Union européenne cette nouvelle menace, et on le dit très clairement : on n'hésitera pas à réagir avec des taxes sur les produits américains.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Céline Brégand