Taxation des géants du numérique : les États-Unis se retirent des négociations

  • A
  • A
1:38
L'édito économique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Washington se retire des discussions qui étaient menées depuis plusieurs mois au niveau de l’OCDE pour aboutir à une taxe sur les services numériques qui se serait appliquée dans le monde entier. Si les Européens maintiennent leur taxation des Gafa, les États-Unis brandissent la menace de taxes sur d’autres produits.

C’est une déclaration de guerre ! Les États-Unis ont annoncé ce mercredi soir aux Européens qu’ils abandonnaient toute discussion sur la taxation des géants du numérique.

Et ils menacent les Européens de sanctions. Les producteurs français de vin, entre autres, ont de quoi s’inquiéter. Le secrétaire au Trésor de Donald Trump a écrit à Bruno Le Maire et aux trois autres ministres des Finances européens concernés, le Britannique, l’Italien et l’espagnol, pour leur annoncer la nouvelle. Washington se retire des discussions qui étaient menées depuis plusieurs mois au niveau de l’OCDE pour aboutir à une taxe sur les services numériques qui se serait appliquée dans le monde entier. La France avait accepté de reporter sa taxe Gafa en attendant un accord sur une taxe internationale.

Les États-Unis avaient accepté de discuter. Pourquoi jettent-ils l’éponge ?

Le prétexte, selon la lettre du secrétaire au Trésor américain citée par le Financial Times, c’est qu’il y a en ce moment "des questions bien plus importantes" à traiter. La vérité, c’est que Washington n’en a jamais voulu. La conséquence, la lettre le précise noir sur blanc, c’est que "si des pays adoptent de telles taxes, les États-Unis réagiront par des mesures appropriées et proportionnées". En clair, si les Européens maintiennent leur taxation des Gafa, nous subirons des taxes sur d’autres produits. Washington a déjà menacé la France de 2,4 milliards de droits de douane sur une foule de produits. La guerre transatlantique du commerce est relancée.