Mouvement des cheminots : sur BlaBlaCar, "nous avons vu quatre fois plus d’inscription ce week-end"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le mouvement surprise à la SNCF a obligé de nombreux usagers à se tourner vers les plateformes de covoiturage.
INTERVIEW

La SNCF promet lundi un retour à la normale pour les TGV Ouigo et les transiliens, mais des difficultés persistent dans les TER et les Intercités après la pagaille du week-end. Conséquence directe du mouvement surprise à la SNCF : le boom des solutions alternatives.

"Nous avons vu quatre fois plus d’inscription ce week-end que lors d’un week-end normal, rapporte ainsi auprès d’Europe 1 Frédéric Mazzella, le président de BlaBlaCar. 80% de nos voitures sur les grands axes affichaient complet et 90% de nos BlaBlaBars affichaient également complet", détaille-t-il.

Réservations au dernier moment

"On a vu beaucoup de réservations de dernière minute, c’est-à-dire à une heure ou deux du départ, alors que généralement, on réserve plutôt des BlaBlaCar un jour ou deux à l’avance. Mais la plateforme est largement dimensionnée pour accueillir un afflux de passagers", explique encore ce responsable.

"Les prix sont restés ceux du covoiturage. Il y a un bel esprit de solidarité dans la communauté, qui compte 16 millions de membres en France. Ils ont proposé leurs places sans forcément modifier les prix", se félicite Frédéric Mazzella. Un autre épisode de grève, prévu le 5 décembre par la CGT cheminots pour protester contre la réforme des retraites, pourrait de nouveau inciter les voyageurs à se tourner massivement vers les plateformes de co-voiturage.