Ludendo (la Grande Récré) repris par son PDG allié à un fonds spécialisé

  • A
  • A
Le groupe Ludendo est notamment propriétaire des enseignes La Grande Récré
Le groupe Ludendo est notamment propriétaire des enseignes La Grande Récré © FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :
Le PDG de Ludendo, Jean-Michel Grunberg, soutenu par la Financière immobilière bordelaise, va reprendre le groupe de distribution de jouets et en assurer la "sauvegarde des emplois". 

Le groupe de distribution de jouets Ludendo (La Grande Récré) va être repris par son PDG, Jean-Michel Grunberg, soutenu financièrement par la Financière immobilière bordelaise (FIB), selon une décision du tribunal de commerce mardi. Fils du fondateur, Jean-Michel Grunberg s'est allié à FIB, un fonds spécialisé dans l'immobilier commercial, qui s'est engagé à prendre 95% du capital du groupe avant la fin de l'année.

Sauvegarde des emplois. La FIB, également candidate à la reprise de la filiale française de Toys'R'US, en redressement judiciaire elle aussi, gère notamment en franchise 22 magasins Galeries Lafayette en province. Le projet de Jean-Michel Grunberg prévoit la "sauvegarde des emplois" et la "pérennité de l'entreprise", avec des budgets prévisionnels qui "crédibilisent les perspectives de redressement" de Ludendo, précise le jugement du tribunal. En France, Ludendo emploie 734 salariés après une restructuration conduite pendant l'été.

Le plan de Fnac Darty rejeté. Ce plan a été préféré à celui de la Fnac Darty, qui avait déposé une offre de reprise ne reprenant que les actifs de Ludendo, et non son passif, alors estimé à quelque 150 millions d'euros. Fondé en 1977 par Maurice Grunberg, Ludendo est spécialisé dans le commerce des jeux, des jouets, de la fête et des loisirs pour l'enfant et la famille. Avec un chiffre d'affaires sous enseignes de 460 millions d'euros en 2017, il comptait près de 400 magasins dans le monde, 2.500 collaborateurs directs et 100 franchisés, avant d'être placé en redressement judiciaire.