Les ventes d'essence à base de bioéthanol décollent

, modifié à
  • A
  • A
Les ventes d'essence E85 ont décollé en 2018, selon un bilan publié par un groupement de producteurs de bioéthanol.
Les ventes d'essence E85 ont décollé en 2018, selon un bilan publié par un groupement de producteurs de bioéthanol. © PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :
Les ventes d'essence contenant jusqu'à 85% de bioéthanol (E85) ont décollé en 2018, grâce à l'homologation de boîtiers de conversion pour les voitures, selon un bilan publié mardi. 

Les ventes d'essence contenant jusqu'à 85% de bioéthanol (E85) ont décollé l'an dernier grâce aux premières homologations de boîtiers de conversion pour les voitures, selon un bilan publié mardi par un groupement de producteurs de bioéthanol. Sur l'ensemble de 2018, les ventes de ce carburant, moins polluant et moins cher, ont bondi de 55% pour atteindre 2,3% de part du marché des essences (hors diesel), selon la Collective du bioéthanol. 

Près de 10 millions de véhicules potentiellement compatibles. L'E85 a en effet bénéficié l'an dernier des premières homologations de boîtiers, intervenues après la mise en place fin 2017 du cadre réglementaire par l'Etat. Ces boîtiers permettent à une voiture essence de rouler indifféremment, et avec un seul réservoir de carburant, au sans-plomb 95 (SP95), au sans-plomb 98 (SP98), au sans-plomb 95 contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP95-E10) et bien sûr à l'E85. Au total, près de 10 millions de véhicules du parc actuel en circulation en France peuvent techniquement être équipés de ces boîtiers qui coûtent plusieurs centaines d'euros en fonction des véhicules.

L'E85 coûte actuellement entre 0,6 et 0,7 euro le litre, soit bien moins cher que les autres essences et le gazole. Il reste toutefois encore un peu difficile à trouver, car il n'est vendu que dans environ 10% des stations service, soit plus de 1.100. Mais rien que sur l'an dernier, 133 nouvelles stations ont décidé de proposer de l'E85. "En 2019, nous attendons une augmentation encore plus grande, avec plusieurs centaines de stations supplémentaires", estime Sylvain Demoures, secrétaire général du Syndicat national des producteurs d'alcool agricole, cité dans un communiqué.

Le gazole reste en tête. Outre l'E85, le SP95-E10 a confirmé sa première place au classement des essences vendues en France, avec 42,9% de part de marché en 2018, soit 4,1 points de plus qu'en 2017. Il avait l'an dernier dépassé le SP95, mais il reste encore loin du gazole, qui totalise près de 80% des volumes de tous les carburants vendus en France.