L’entreprise Kickmaker recrute 150 ingénieurs et techniciens, "jeunes et moins jeunes"

, modifié à
  • A
  • A
L'entreprise Kickmaker cherche à doubler ses effectifs en 2021 (Photo d'illustration). 4:18
L'entreprise Kickmaker cherche à doubler ses effectifs en 2021 (Photo d'illustration). © Pixabay/Free-Photo
Partagez sur :
Kickmaker, une agence de design et d’industrialisation de produits high-tech comme des drones ou du matériel médical, prévoit de doubler ses effectifs cette année. Le cofondateur de l’entreprise, invité lundi dans La France Bouge sur Europe 1, a expliqué vouloir recruter 150 ingénieurs et techniciens, aux profils variés.

Malgré la crise, certaines entreprises continuent de croître et recrutent. C’est le cas de Kickmaker, une agence de design et d’industrialisation de produits high-tech, notamment les drones, les robots ou encore le matériel médical. L’entreprise, basée à Paris, prévoit même de doubler ses effectifs cette année et d’embaucher près de 150 ingénieurs et techniciens, tous en CDI. Kickmaker, créée en 2016 et qui compte des bureaux à Lyon et à Shenzhen, en Chine, va également en ouvrir à Nantes en avril prochain. Vincent Despatin, cofondateur de Kickmaker, a expliqué les profils recherchés par son entreprise, lundi dans l’émission La France Bouge sur Europe 1.

Des jeunes, mais aussi des profils plus expérimentés

"On recrute des ingénieurs de formation ou des techniciens avec une première expérience qui veulent valider des acquis dans nos grands métiers que sont la mécanique, la mécatronique et le logiciel embarqué", détaille-t-il. Kickmaker veut également recruter des commerciaux, même si l’essentiel des embauches concerne des ingénieurs. "Ce sont des ingénieurs de formation. On a tendance à compléter la formation en formant sur le tas sur des objets hyper innovants."

Quant aux profils recherchés, ce sont "des jeunes qui veulent acquérir cette compétence industrielle, mais aussi des moins jeunes pour être efficace et pour pouvoir assurer la transmission".

>> Vous êtes une entreprise et vous recrutez, écrivez-nous : E1-lafrancebouge@europe1.fr


150 postes, tous en CDI

Autre précision, qui a son importance : toutes ces embauches se feront en CDI. "Notre travail est de développer notre offre commerciale en fonction de notre capacité de production. La valeur même de notre entreprise repose sur nos ingénieurs. Pour cela, on doit les fidéliser et les former, et travailler sur leur savoir-faire", explique Vincent Despatin.

Si son bureau principal est basé à Paris, Kickmaker espère doubler voire tripler ses effectifs à Lyon, où travaillent actuellement 20 salariés. A Nantes, ou l’entreprise part de zéro, elle espère compter d’ici à la fin de l’année une vingtaine d’employés. Si vous êtes intéressés par ces offres d’emploi, vous pouvez écrire à : contact@kickmaker.net.