Le marché automobile de l'occasion repart, malgré la crise économique

  • A
  • A
Voiture automobile France marché de l'occasion 1:25
Le marché automobile est reparti, tiré par la vente de voitures d'occasion. © AFP
Partagez sur :
Le marché automobile est reparti, malgré la crise économique et sanitaire, tiré par la vente de voitures d'occasion. Environ 1.100.000 voitures ont changé de propriétaires cet été. Un niveau d'activité exceptionnel qui permet de rattraper une bonne partie de l'absence de transactions liée au confinement. Une croissance à deux chiffres s'observe sur les véhicules électriques. 

Malgré la crise sanitaire et économique, le marché automobile est plutôt bien reparti, tiré par la vente de voitures d'occasion. Après un effet de rattrapage, logique, lors des premières semaines après le déconfinement, les ventes sont restées à un niveau très élevé avec encore +17% en août et une croissance à deux chiffres depuis le début du mois de septembre. Environ 1.100.000 voitures ont changé de propriétaires cet été. La voiture d'occasion est le mode de transport qui s'en sort le mieux, aussi bien pour des raisons sanitaires qu'économiques.

Un niveau d'activité exceptionnel qui permet de rattraper une bonne partie de l'absence de transactions liée au confinement. Pour Guillaume Paoli, co-fondateur d'Aramis Auto, leader de la distribution automobile, l'effet prime à la conversion a clairement relancé le marché. "Le dispositif dans sa version de juin, et même dans sa version d'août, a permis de rendre un certain nombre d'achats intéressants, notamment pour des populations un peu plus limitées en termes de pouvoir d'achat. C'est fiable, il y a des garanties : c'est une bonne alternative, en particulier dans une période où l'on fait attention aux investissements que l'on fait", explique-t-il. 

Le boom des véhicules électriques

L'occasion plutôt que le neuf : une décision logique aussi quand certains Français délaissent les transports en commun et ont suffisamment épargné pour investir quelques milliers d'euros. Les modèles plébiscités sont la Renault Clio et les Peugeot 207 et 208. Côté motorisation, plutôt essence que diesel, mais aussi de plus en plus de véhicules hybrides ou électriques

"On retrouve la Zoé, mais également des modèles plus récents comme la 208, la Mercedes EQC", constate Marie-Laure Nivot, spécialiste des données chez AAA Data. "On est quand même sur des croissances à deux chiffres sur les véhicules d'occasion électriques." AAA Data relève également que "l'effet stock" lié au confinement a accéléré les ventes de voitures d'occasion de moins d'un an.

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Mathilde Durand