Le groupe pharmaceutique allemand Merck va créer 300 emplois en France

, modifié à
  • A
  • A
Merck ne pas réutiliser 1:14
Le groupe allemand Merck va créer 300 emplois en France. © Capture d'écran / Merck
Partagez sur :
Le laboratoire pharmaceutique allemand Merck va investir en Alsace pour faciliter la production des vaccins contre le Covid-19. Une ligne de production de sacs, destinés aux cuves réfrigérées, va être annoncée mercredi après-midi. Près de 300 emplois devraient être créés dans les prochaines années dans ce secteur hautement stratégique.
INFO EUROPE 1

Alors que la situation sanitaire est de plus en plus tendue en France en raison de l'épidémie de Covid-19, voici une bonne nouvelle pour l'indépendance de l'industrie pharmaceutique européenne. Le laboratoire allemand Merck va développer son site français de Molsheim en Alsace, sa troisième plus grande implantation au monde. Selon les informations d'Europe 1, le groupe va annoncer, mercredi après-midi, la création d'une ligne de production de sacs destinés aux cuves réfrigérées qui conservent les vaccins. Et cet investissement est stratégique.

L'Europe manque en effet de ces sacs destinés aux cuves réfrigérées : personne ne pensait qu'il en faudrait autant pour assurer les campagnes vaccinales. Des importations, notamment des États-Unis, ont dont été nécessaires pour pallier le manque. Mais ces dernières n'ont pas été suffisantes, d'autant que les Américains utilisent également ces sacs. Ils sont désormais devenus des produits stratégiques, dont les autorités peuvent bloquer les exportations. 

Eliminer les goulots d'étranglement dans la fabrication des vaccins

Cette possible interdiction inquiète en Europe. Thierry Breton, le commissaire européen en charge de la stratégie vaccinale, a estimé le mois dernier, sur Europe 1, que ce manque de sacs faisait partie des goulots d'étranglement dans la production des vaccins.

Il sera mercredi aux côtés d'Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l'Industrie, en Alsace pour saluer cet investissement. Trois cents emplois vont être créés, dont 80 d'ici à la fin de l'année. À Bercy, on se réjouit et on évoque un "bel exemple de relocalisation d'un outil industriel". L'Etat et les collectivités vont financer une partie de cet investissement.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil