Grève : le patron d'Intermarché déplore "des chiffres négatifs" pour les journées de jeudi et vendredi

, modifié à
  • A
  • A
Intermarché 1:42
La grève du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du gouvernement a eu un impact sur le commerce d'Intermarché selon son président Thierry Cotillard © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
La grève de jeudi et vendredi, contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, a déjà eu un impact sur le commerce d'Intermarché selon son président Thierry Cotillard.
INTERVIEW

Alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit samedi, notamment dans les transports ce week-end, et qu'une nouvelle journée de mobilisation est prévue mardi 10 décembre, les conséquences du mouvement commencent à se faire ressentir. Chez Intermarché, les journées des 5 et le 6 décembre ont déjà eu un impact, affirme le président Thierry Cotillard. 

"On a les premiers résultats des deux premières journées et ce sont des chiffres en négatif", assure Thierry Cotillard, qui explique que la grève bloque le commerce de l'enseigne de grande distribution. Il ajoute : "l'inquiétude porte sur notre capacité à approvisionner des points de vente sur du moyen-long terme, donc c'est une situation délicate". Mais Thierry Cotillard se veut rassurant : "nous essayons avec nos adhérents de l'aborder avec le plus de sérénité possible". 

Afin d'assurer son approvisionnement, Intermarché compte sur sa flotte propre. "La question est plus de savoir si on va pouvoir avoir accès à tous les points de ventes", explique le président. Et d'ajouter : "on a demandé à nos adhérents d'anticiper et de se stocker un peu sur le lait et les palettes d'eau de manière à pouvoir répondre un peu à la demande de nos clients".

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Céline Brégand