Garde d'enfants : l’écart des tarifs se creuse entre les régions

, modifié à
  • A
  • A
enfant 1280
Que ce soit pour la garde à domicile ou pour une assistante maternelle, la Corse reste la région la plus chère de l'Hexagone. Image d'illustration. © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :
Selon le site Yoopies, la différence entre la région la plus chère et celle qui est la moins chère a augmenté de 0,20 euros/heure en un an, rapporte mardi "Le Figaro".

Concernant les tarifs des gardes d'enfant, les années se succèdent et se ressemblent toutes. Après six années consécutives de hausse, à partir de la rentrée 2018, encore une fois, les parents vont débourser davantage pour confier leurs progénitures à des nounous, en moyenne 9,07 euros de l'heure contre 8,99 euros en 2017. Une particularité cependant cette année : les écarts de prix se creusent légèrement entre les régions. C'est l'enseignement de la plateforme Yoopies, qui met en relations les professionnels et les parents, révélé mardi par Le Figaro.

Mieux vaut vivre dans les Pays de la Loire ou en Normandie. Concernant les gardes à domicile, la différence entre la région la plus chère et celle qui est la moins chère a augmenté de 0,20 euros par heure en un an. Les zones les plus chères sont la Corse (9,49 euros de l'heure), l'Île-de-France (9,20 euros) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (9,15 euros). Les gardes sont en fait chères là "où la demande dépasse l'offre disponible", selon Benjamin Suchar, cofondateur du site Yoopies, soit dans les régions touristiques et celles où le coût de la vie est élevé. A l'opposé, les gardes à domicile sont les moins chères dans les Pays de la Loire (8,92 euros), en Bretagne et dans les Hauts-de-France (8,95 euros). 

Concernant les tarifs des assistantes maternelles (qui disposent d'un agrément du Conseil départemental et gardent les enfants chez elles), là aussi les disparités régionales sont importantes avec le même trio de tête : Corse (3,68 euros, Provence-Alpes-Côte-d'Azur (3,56 euros) et Île-de-France (3,44 euros). La Normandie (3,02 euros), les Pays de la Loire (3,04 euros) et le Centre Val de Loire (3,08 euros) sont les moins douloureuses pour les bourses parentales. 

Les assistantes maternelles, des tarifs en hausse. Mais pour ces assistantes maternelles, Yoopies note une hausse des tarifs depuis un an : de 2,58% en moyenne. Mais en Île-de-France, la hausse est plus forte, de 5,3%, et en Occitanie, elle atteint 4%. "Les assistantes maternelles ont du mal à trouver des familles, elles accueillent donc moins d'enfants et sont obligées d'augmenter leur tarif pour compenser le manque à gagner", explique Benjamin Suchar au Figaro. Et un cercle vicieux se met alors en place puisque, en augmentant leurs tarifs, elles font de plus en plus fuir les parents.