Est-ce intéressant de quitter EDF pour un autre fournisseur d'énergie ?

  • A
  • A
Les consommateurs doivent être vigilants avoir de changer de fournisseur d'énergie. 1:32
Les consommateurs doivent être vigilants avoir de changer de fournisseur d'énergie. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Chaque année, EDF perd plusieurs centaines de milliers de clients, attirés par les prix bas chez des concurrents. Mais est-ce que ça vaut vraiment le coup de changer de fournisseur d'énergie ? Europe 1 a pesé le pour et le contre. 

EDF va présenter ce jeudi ses résultats annuels. Si la crise du coronavirus a touché le fournisseur d'énergie, il est confronté à un autre défi depuis plusieurs années : la fuite d'environ 900.000 clients par an. La plupart du temps, les consommateurs cherchent à faire baisser la facture. Mais cela vaut-il le coup de changer de fournisseur d'énergie ? Europe 1 a pesé le pour et le contre. 

Intéressant pour le chauffage à l'électricité, moins pour le gaz 

Tout dépend de votre mode de chauffage, car c'est ce qui représente la plus grosse partie de votre consommation d'énergie. Pour ceux qui se chauffent à l'électrique, le changement peut avoir du bon. Selon l'association de consommateurs CLCV, vous pouvez économiser jusqu'à 100 euros par an. C'est en revanche moins intéressant pour ceux qui ont un chauffage au gaz.

Dans la majorité des cas, si la différence n'est pas si flagrante, c'est que les 35 fournisseurs en France sont limités pour casser les prix. "Quand vous êtes fournisseur d'énergie, vous avez d'une part les coûts de réseau, comme le transport et la distribution d'électricité, sur lesquelles vous n'allez pas avoir de marges de manœuvre et vous allez la répercuter sur le consommateur. Vous allez avoir les taxes, à peu près un tiers de la facture, sur lesquelles vous n'aurez pas beaucoup de marge de manœuvre non plus", explique Xavier Pinon, cofondateur du comparateur Selectra.

Bien se renseigner sur le suivi et le service client 

Les fournisseurs ont tout de même la possibilité de jouer sur une partie des coûts. "Le dernier tiers de la facture ce sont les coûts d'approvisionnement, d'électricité et de gestion commerciale et de gestion du service client. Ce sont des coûts sur lesquels vous pouvez jouer en tant que fournisseur pour proposer des prix plus bas", poursuit Xavier Pinon. 

Pour quelques dizaines d'euros en moins par an, vous pouvez donc vous retrouver avec un fournisseur qui n'offre pas de service client téléphonique par exemple. Il faut donc bien se renseigner en amont. Autre point à prendre en compte : selon le Médiateur National de l’Energie, EDF fait partie des fournisseurs avec le taux de litiges le plus bas du marché... à l'inverse d'Engie et Eni.