Emploi salarié : 15.000 créations nettes (+0,1%) au 3ème timestre, annonce l'Insee

, modifié à
  • A
  • A
L'emploi industriel reste stable au troisième trimestre et demeure en légère hausse sur un an (+4.300).
L'emploi industriel reste stable au troisième trimestre et demeure en légère hausse sur un an (+4.300). © FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :
L'emploi salarié enregistre une faible croissance au troisième trimestre avec seulement 0,1%. 15.000 emplois nets ont été créés pendant cette période, contre 15.900 au trimestre précédent.

L'emploi salarié a progressé en France au troisième trimestre 2018 pour le quatorzième trimestre consécutif, mais au rythme seulement de 0,1%, selon des chiffres définitifs de l'Insee publiés mardi.

Une croissance en recul dans la fonction publique. Les créations nettes d'emploi salarié atteignent +15.000 après +15.900 au trimestre précédent. L'emploi recule de nouveau dans la fonction publique (-7.400) et augmente encore modérément dans le privé (+22.400). Sur un an, il s'accroît de 175.100 (soit +0,7 %) : +197.200 dans le privé et -22.100 dans la fonction publique.

Les services marchands ralentissent mais sont toujours en hausse. Dans les services marchands, l'emploi salarié ralentit du fait de l'intérim et n'augmente plus que de 15.300, soit +0,1% après +0,2% le trimestre précédent. Sur un an, ce secteur porte l'essentiel des créations nettes d'emplois salariés : +158.300, soit +1,3%. La baisse de l'emploi du secteur intérimaire s'accentue au 3ème trimestre : -1,2% après -0,6% au trimestre précédent. Sur un an, il reste en hausse : +22.200, soit +2,9%.

Toujours des créations d'emploi dans la construction. L'emploi industriel reste stable au troisième trimestre et demeure en légère hausse sur un an (+4.300). Les créations nettes d'emploi salarié restent solides dans la construction : +5.400 (soit +0,4%, comme au deuxième trimestre). Sur un an, elles atteignent +29.100 (soit +2,2%).

Le secteur des services en baisse. L'emploi salarié dans les services non marchands diminue de nouveau au troisième trimestre : -6.500 emplois, après -12.000. L'emploi privé y rebondit légèrement (+1.100 après -3.000), alors que l'emploi public continue de baisser (-7.400 après -8.900 au deuxième trimestre). Sur un an, l'emploi dans les services principalement non marchands diminue de 23.100, dont -22.100 dans le public.