Emploi : "Les jeunes sont les premiers à payer le tribut de la crise"

, modifié à
  • A
  • A
La plateforme du gouvernement doit réunir toutes les offres d’emplois. 1:40
La plateforme du gouvernement doit réunir toutes les offres d’emplois. © Pixabay
Partagez sur :
Pour lutter contre le chômage des jeunes, frappés de plein fouet par la crise économique provoquée par le coronavirus, le gouvernement a lancé le plan "Un jeune, une solution" pour faciliter les embauches. Un dispositif nécessaire qui commence à porter ses fruits, selon Thibault Guilluy, Haut-commissaire à l'emploi et à l'engagement des entreprises.
INTERVIEW

"C’est dur d’être jeune en 2020". Tels étaient les mots d’Emmanuel Macron en octobre dernier, à l’annonce du couvre-feu. Privés de relations sociales, comme le reste de la population, les jeunes traversent également de grandes difficultés sur le marché du travail. Le taux de chômage pour les 18-25 ans s’élève à 21% et le taux de pauvreté concerne un jeune sur 4.

"A chaque crise, les jeunes sont les premiers à payer le tribut de la crise car les recrutements chutent", constate Thibault Guilluy, Haut-commissaire à l'emploi et à l'engagement des entreprises, invité d’Europe 1 samedi soir.

20.000 jobs étudiants créés

Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement a annoncé la création de 20.000 jobs étudiants, le renforcement de la garantie des jeunes et une aide financière jusqu’à 500 euros par mois pour les jeunes diplômés, sans ressource et à la recherche d’un emploi. Après avoir lancé le plan "Un jeune, une solution" en juillet, avec des aides à l’embauche, le gouvernement a également lancé une plateforme numérique.

"Ne laisser aucun jeune sur le bord de la route"

"L’idée, c’est de ne laisser aucun jeune sur le bord de la route. On a mis en place des aides très concrètes à toutes les entreprises pour que chaque employeur puisse créer des emplois et être soutenu", continue Thibault Guilluy. Selon lui, le dispositif apporte des résultats : "923.000 recrutements ont eu lieu sur aout, septembre et octobre. Finalement, on arrive à maintenir le niveau d’emploi depuis l’année dernière".

Une plateforme réservée aux moins de 30 ans

La plateforme 1jeune1solution.gouv.fr doit réunir toutes les offres d’emplois. "Ce n’est pas une concurrence à Pole Emploi", insiste Thibault Guilluy. Les offres sont réservées aux jeunes, par des employeurs qui recherchent spécifiquement des employés de moins de 30 ans. Les services civiques, les formations et des évènements de recrutements sont également référencés.

"Investissez dans les jeunes"

"Nous avons sur la plateforme récence plus de 200 entreprises qui se sont déjà engagées. Un petit millier est en train de nous rejoindre. Cette mobilisation nationale est essentielle. On dit aux employeurs 'investissez dans les jeunes, donnez-leur la possibilité de rejoindre votre entreprise !'", a martelé Thibault Guilluy.

Europe 1
Par Léa Leostic