Diesel, essence : nos conseils pour traquer le carburant le moins cher

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les prix à la pompe, et particulièrement celui du gasoil, ne cessent d'augmenter depuis le début de l'année.

Une augmentation de près de dix centimes le litre pour l’essence, de plus de vingt centimes pour le diesel… Les prix des carburants connaissent une tendance à la hausse quasi-continue depuis 2014, et cela n’est pas prêt de s’arrêter, comme nous vous l’expliquons dans cet article. Historiquement moins cher, le prix du gasoil dépasse même celui de l’essence dans une station-service sur cinq en France, comme l’a révélé Le Parisien lundi. Pourtant, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne, et les prix peuvent même évoluer sensiblement au sein d’une même zone géographique. Comment être certain de trouver le carburant le moins cher ?

Carbu.com, un site complet et réactif. La réponse la plus efficace reste de comparer les prix en temps réel sur internet ou sur une application. Fonctionnant sur les remontées des automobilistes, les sites Carbu.com et Zagaz.com, ou encore les applications Gasoil Now et Essence & Co sont les plus réactifs.

"Nous recommandons particulièrement Carbu.com (ex-Carbeo), qui nous donne chaque semaine le palmarès des enseignes. Et il y a parfois des surprises. Cette semaine, c’est Hyper U le moins cher, suivi de Leclerc, Carrefour… et Total access, ce qui est inattendu. Cela prouve qu’il y a une vraie concurrence entre les enseignes, et qu’il ne faut pas hésiter à comparer tout le temps", décrypte pour Europe 1 Pascal Pennec, journaliste à Auto+.

Le site du gouvernement, prix-carburants.gouv.fr, très complet, fiable et facile d’utilisation, souffre pour sa part d’un défaut de taille en cette période où les prix évoluent vite : la réactualisation des tarifs n’est pas faite en temps réel, et peut parfois attendre près de deux semaines.

Privilégiez les périphéries des métropoles et les villes moyennes. Si vous n’avez pas internet, quelques conseils de base vous permettront d’affiner un peu votre recherche. "Vous aurez aussi plus de chance de trouver des tarifs compétitifs en périphérie des métropoles ou dans les villes moyennes", rappelle Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Dans les zones rurales où la concurrence est moindre, en revanche, les prix risquent d’être plus élevés. Tout comme dans le centre des grandes villes (Paris en tête), où les difficultés d’approvisionnement et les loyers obligent les gérants de stations à faire monter les prix. Enfin, sur l’autoroute, la forte demande des automobilistes couplée à la redevance payée par les stations et la nécessité d’être ouvertes toute la nuit font également grimper les tarifs.