Déconfinement : des aides sur-mesure pour les restaurateurs afin de faciliter la reprise

  • A
  • A
L'hôtellerie commence à négocier le calendrier de fin des aides et le soutien pour la saison estivale. 1:23
L'hôtellerie commence à négocier le calendrier de fin des aides et le soutien pour la saison estivale. © ALAIN JOCARD, AFP
Partagez sur :
Avec le déconfinement, plusieurs secteurs à l'arrêt ces derniers mois vont pouvoir reprendre. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a reçu les professionnels de l'hôtellerie-restauration ce lundi pour évoquer le calendrier et les mesures afin de faciliter la reprise de l'activité. 

Un marathon de négociations s'est engagé à Bercy. Bruno Le Maire reçoit depuis lundi tous les secteurs les plus touchés par la crise du Covid, pour voir comment diminuer progressivement les aides d'Etat en fonction de la reprise. Les premiers reçus étaient les professionnels de l'hôtellerie-restauration. Avant même de négocier sur les aides, le ministère de l'Economie veut s'assurer que la saison estivale se passe bien après les longs mois de fermeture. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 4 mai

Des aides jusqu'en septembre

Dans cette perspective, les hôteliers seront autorisés à ouvrir leurs restaurants dès le 19 mai, y compris en intérieur - là où seules les terrasses seront autorisées ailleurs -. Les salles ne seront toutefois accessibles qu'aux clients des hôtels. Autre bonne nouvelle pour la profession, l'été devrait se passer sans jauge, selon les informations du président de la fédération des chaines hôtelières, Jean-Virgile Crance. "À partir de cet été, nous n'aurions plus de jauge à appliquer, quelle que soit notre activité - restaurants d'hôtels ou non -. Il n'y aurait plus de jauge à partir du mois de juillet", détaille-t-il. 

En parallèle à ce soutien affiché, le gouvernement diminuerait progressivement les aides avant de retirer totalement la perfusion au mois de septembre. Toute la question est de savoir à quel rythme se fera cette dégressivité et selon quel mode de calcul. Le secteur de l'hôtellerie-restauration alerte sur le fait que le reprise ne sera pas la même pour tout le monde. Se pose notamment la question des grandes villes comme Paris, qui ne pourront pas redémarrer tant que la clientèle étrangère et le tourisme d'affaires ne seront pas revenus.

Europe 1
Par Carole Ferry, édité par Guilhem Dedoyard