Avec la Dacia Spring, Renault fait le pari de l'électrique "low cost"

  • A
  • A
Avec la Spring, Dacia se lance sur le terrain de l'électrique.
Avec la Spring, Dacia se lance sur le terrain de l'électrique. © Capture Twitter @Dacia_FR
Partagez sur :
Après le succès de la Zoé, Renault se lance dans le low-cost électrique avec la Dacia Spring. Un nouveau modèle qui s'appuie néanmoins sur le pilier de la marque : un prix attractif. 

Le coronavirus a eu beau entraîner l'annulation du salon de l'auto de Genève, Renault a tout de même tenu à présenter sa dernière création : une Dacia 100% électrique. Baptisée Spring, cette voiture traduit l'assurance du constructeur dans l'essor des ventes de voitures électriques. Mais si la motorisation change, le principe reste le même : la Spring "reprend les éléments clé" des Dacia, à savoir "un rapport qualité prix sans concurrence sur le marché", explique au micro d'Europe 1 Xavier Martinet, directeur marketing du Groupe Renault.

Un prix attractif

Car l'argument numéro un de Dacia reste avant tout le prix. Si rien n'a filtré jusque-là, une fourchette autour de 15.000 euros, bonus écologique de 6.000 euros compris, semble se dessiner. Des prix agressifs [une Renault Zoé coûtant environ 24.000 euros, ndlr] qui seraient possibles grâce à une augmentation conséquente des ventes, mais aussi à une modernisation de la production. "Nous allons réduire les coûts des batteries de l'ordre de 30% et celui des moteurs de 20%", estime Bruno Vanel, directeur du programme véhicules électriques chez Renault. 

Mais il faudra encore attendre avant de s'installer derrière le volant de cette Dacia Spring, puisque le petit SUV citadin ne sera commercialisé qu'en 2021.

Une voiture produite en Chine ? 

Ce nouveau modèle ne sera pas produit en France d'après les syndicats de Renault, qui pointent qu'il s'agit d'une version électrique de la Kwid, une voiture low-cost fabriquée en Chine qui existe déjà sur les marchés indiens et brésiliens. 

Après le succès de la Zoé, deuxième voiture électrique la plus vendue en Europe en 2019, Renault diversifie donc sa gamme verte. La Twingo aura également le droit à un lifting au lithium cette année, tandis que les modèles comme Clio, Captur et Mégane devrait se décliner dans des versions hybrides.

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Ugo Pascolo