Conférence de financement des retraites : Dominique Corona de l'Unsa juge la situation "très inconfortable"

, modifié à
  • A
  • A
L'Unsa promet de mettre tous les sujets encore non tranchés "sur la table" pendant la conférence de financement. 3:00
L'Unsa promet de mettre tous les sujets encore non tranchés "sur la table" pendant la conférence de financement. © Europe 1
Partagez sur :
La conférence de financement de la réforme des retraites débute jeudi non sans incertitudes après les réserves exprimées vendredi par le Conseil d'Etat sur l'étude d'impact. "Il manque un certain nombre de données", s'inquiète dimanche Domonique Corona, le "monsieur retraites" de l'Unsa, au micro d'Europe 1.
INTERVIEW

La semaine à venir marque le début de la conférence qui doit permettre aux organisations professionnelles de s'accorder sur les modalités de financement de la réforme des retraites. Proposé par la CFDT et repris par le gouvernement, l'événement prévu à partir de jeudi doit permettre de rassurer sur l'équilibre du futur système. Mais une certaine confusion règne comme l'explique dimanche sur Europe 1 Dominique Corona, secrétaire général adjoint et négociateur des retraites du syndicat UNSA.

Incertitudes

"C'est très inconfortable et très incommodant", estime-t-il concernant la situation. Vendredi, le Conseil d'Etat a d'ailleurs souligné ce climat d'incertitudes en critiquant la longue étude d'impact et les projections financières de la réforme.

"Il manque un certain nombre de données (...) qui nous permettraient d'y voir un petit peu plus clair", regrette Dominique Corona. "Il y a d'un côté des concertations en cours avec des décision qui ne sont pas prises et de l'autre côté une conférences des financements qui va avoir lieu. Il va bien falloir qu'à un moment donné il y ait une intersection et que nous ayons des chiffres consolidés pour pouvoir travailler sereinement", abonde le syndicaliste.

"Nous sommes un peu dans la seringue"

Et d'énumérer les doutes encore existants : "Sur la pénibilité, rien n’est encore totalement tranché. Sur l'emploi des seniors, la concertation vient de s'achever. Nous attendons impatiemment maintenant ce que va faire le gouvernent."

Pour Dominique Corona, tout cela aurait dû être tranché entre "septembre et maintenant". "Le gouvernement a décidé d'attendre les grèves de décembre pour s'exprimer, d'où maintenant le fait que nous soyons un peu dans la seringue", déplore-t-il.

La conférence rassemblera-t-elle l'ensemble des représentants syndicaux ? Le syndicaliste ne s'avance par sur ce point mais assure en tout cas que l'UNSA en sera. Cotisations employeurs, cotisations déplafonnées pour les cadres supérieurs à 10.000 euros, fonds de réserve des retraites, conditions d'équilibre et d'âge... "Nous mettrons tout sur la table", promet-il. En tout cas, les échanges doivent durer trois mois, jusqu'en avril.

Europe 1
Par Jonathan Grelier