"Ça va devenir très sérieux" : des professionnels du BTP bloquent des dépôts de carburant en Bretagne

, modifié à
  • A
  • A
1:25
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
Les professionnels du BTP protestent contre une réforme du gouvernement qui annulerait l’avantage fiscal leur permettant de payer moins cher le gazole de leurs engins de chantier. 

Plusieurs dépôts de carburants sont toujours bloqués samedi en Bretagne par des professionnels du BTP. Ils s’inquiètent de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole routier qu'envisage le gouvernement. Cette taxation particulière permet pour l'instant aux professionnels, qui parcourent de nombreux kilomètres avec leurs engins de chantier, de payer leur carburant 97 centimes le litre, contre 1,48 euros pour les particuliers.

Menace de pénurie 

Affolés par la pénurie qui pourrait menacer la région à cause de ces blocages, les automobilistes se ruent dans les stations service. Vincent Le Gallic, patron d'une PME dans le secteur du BTP, compte bien maintenir la pression. "Il faut faire fort aujourd’hui pour que cette loi de détaxe de 50 centimes soit annulée."

Les protestataires comptent sur la grève des transports prévue pour le 5 décembre pour donner à leur mouvement la plus grande résonance possible. "Si on tient jusqu'en fin de semaine prochaine, ça va devenir très sérieux pour ceux qui veulent aller travailler avec leur véhicule", estime-t-il.

"C'est l'urbain contre le rural"

Selon lui, c'est la seule solution pour se faire entendre. Vincent Le Gallic pointe du doigt la méconnaissance qu'a le gouvernement des réalités du terrain.

"Les réflexions technocratiques de Paris ne pensent pas du tout au rural. C'est l'urbain contre le rural, et ça ne fait que s'accentuer."

Europe 1
Par Pierre Herbulot, édité par Laetitia Drevet