Baisse des APL en logement social : les Outre-mer pas concernés en 2018

, modifié à
  • A
  • A
Annick Girardin, ministre des Outre-mer.
Annick Girardin, ministre des Outre-mer. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

Prévue pour les occupants de logements sociaux dans le budget 2018, la diminution des APL ne concernera pas les collectivités d'Outre-mer.

La baisse des aides pour les occupants de logements sociaux, prévue dans le budget 2018, ne s'appliquera pas dans les Outre-mer, a annoncé mardi la ministre Annick Girardin, auditionnée par la délégation Outre-mer de l'Assemblée. Elle répondait à une question de la députée de la Réunion Ericka Bareigts (Nouvelle Gauche), qui réclamait un moratoire sur cette baisse. 

"Moratoire acquis". "C'est un moratoire acquis, la baisse ne s'appliquera pas", a répondu Annick Girardin, qui devait l'annoncer officiellement dans l'après-midi au Congrès de l'Union sociale de l'Habitat (USH) à Strasbourg. Le ministère des Outre-mer a précisé qu'il s'agissait de la baisse, inscrite dans le budget 2018, des aides pour les occupants des logements sociaux, et qui serait compensée par une baisse de loyers équivalente imposée aux bailleurs sociaux. Cette baisse, qui pourrait aller selon des sources concordantes jusqu'à 50 euros mensuels, doit permettre à l'État de dégager 1,4 milliard d'euros d'économies. 

La baisse générale de cinq euros touchera les Outre-mer. Le gouvernement a "entendu les inquiétudes des bailleurs sociaux" en Outre-mer, dont "l'équilibre financier est précaire", a-t-on précisé de même source. Par contre, la baisse de cinq euros mensuels des aides au logement (APL), qui entrera en vigueur le 1er octobre, "concernera l'ensemble des territoires nationaux", et inclut donc les Outre-mer, a-t-on ajouté de même source. 80% des ménages ultramarins sont éligibles au logement social.