Air France va absorber sa compagnie à coûts réduits Joon

  • A
  • A
Joon avait été lancée il y a un peu plus d'un an.
Joon avait été lancée il y a un peu plus d'un an. © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
Les 600 hôtesses et stewards de la compagnie à bas coûts Joon, ainsi que sa flotte d'avions, seront prochainement intégrés à leur maison mère Air France. 

La compagnie aérienne à coûts réduits Joon, créée il y a un peu plus d'un an, sera intégrée à Air France, sa maison mère, avec ses 600 hôtesses et stewards et ses avions, a annoncé jeudi la direction d'Air France dans un communiqué. "La multiplicité des marques a créé de la complexité et a malheureusement affaibli la puissance de la marque Air France", explique la compagnie. Elle précise avoir "décidé de lancer un projet portant sur l'avenir de la marque Joon et l'intégration des salariés et des avions de Joon au sein d'Air France".

Le personnel intégré aux effectifs d'Air France. La fusion aura lieu "si possible au début de la saison d'été, le 1er avril", a indiqué Flora Arrighi du syndicat Unac. Le personnel navigant commercial (PNC) sera intégré "au sein des effectifs d'Air France, sous contrat Air France", a-t-elle précisé. Le coût des hôtesses et stewards chez Joon est inférieur d'environ 40% à celui de la même catégorie de personnel chez Air France. Joon avait débuté ses opérations le 1er décembre 2017.

Une marque "difficilement comprise par les clients". Cette filiale d'Air France avait été créée par l'ancien PDG du groupe Jean-Marc Janaillac avec pour mission de reconquérir les lignes confisquées à sa maison mère par ses concurrents du Golfe ou low-cost, dans un esprit d'innovation et à des coûts réduits. Elle n'a finalement apparemment pas rencontré son public. "La marque a dès le début été difficilement comprise par les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs", a expliqué jeudi la direction du groupe confiée depuis septembre au Canadien Benjamin Smith.