La SNCM veut se racheter pour 1 euro

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président du conseil de surveillance de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM), qui appartient au groupe Veolia, a proposé à la Collectivité territoriale de Corse (CTC) de racheter la compagnie pour "un euro symbolique", a indiqué jeudi le quotidien Corse-Matin.

"Je vais suggérer à Monsieur le président de Veolia Transdev, actionnaire à 66% de la SNCM, aux côtés de l'Etat et des salariés de prendre l'initiative de vous proposer d'acquérir cette participation majoritaire pour un euro symbolique", a écrit Gérard Couturier au président de la CTC, Paul Giacobbi, dans une lettre datée du 5 mars dont l'AFP a reçu une copie.

Evoquant une "réflexion sur la création d'une compagnie à capital régional contrôlé", Gérard Couturier a indiqué répondre ainsi à une "suspicion de prédation" envers Veolia Environnement "qui aurait acquis (...) à très bas prix un actif rentable et de grande valeur".