Hermès : grève pour une hausse de salaire

  • A
  • A
Partagez sur :

Plus de la moitié des salariés du maroquinier Hermès employés dans l'usine de sacs de luxe de Bogny-sur-Meuse, dans les Ardennes, ont cessé le travail mardi pour réclamer une revalorisation salariale à l'appel de la CGT et de FO, a-t-on appris de source syndicale.

"Nous réclamons une réévaluation du salaire de base de 60 euros brut et le mouvement va se poursuivre tant que nous n'aurons pas obtenu satisfaction", a-t-on déclaré à l'intersyndicale du site qui emploie près de 300 personnes. Selon cette source, les négociations sont "très difficiles avec la direction qui ne propose pour le moment qu'une augmentation de 41 euros".

"Les salariés qui lisent dans la presse les résultats affichés par Hermès aimeraient bien être également concernés par ces profits", a expliqué à l'AFP Daniel Blondeau, secrétaire général de l'union départementale FO des Ardennes. "Cette revendication est parfaitement légitime, mais dans cette société, la culture est plus à la pression qu'au dialogue", a-t-il ajouté.