100 postes à pourvoir chez Legalstart, spécialiste de l'aide à la création d'entreprises

  • A
  • A
Legalstart cherche à recruter 100 jeunes en 2021. 2:26
Legalstart cherche à recruter 100 jeunes en 2021. © Pixabay
Partagez sur :
L'entreprise Legalstart, qui aide les jeunes entrepreneurs à créer et gérer leur firme, propose 100 postes pour 2021. Il s'agit de 80 postes en CDD ou CDI ainsi que de 20 postes en alternance ou stage, à la fois de développeur informatique et au sein du service d'assistance aux clients.

En France, un entrepreneur qui crée son entreprise sur 10 est accompagné par Legalstart, une jeune firme qui les aide à gérer leur affaire. Elle a déjà assisté 200.000 entrepreneurs depuis sa création en 2014 et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Legalstart veut recruter 100 nouveaux collaborateurs en 2021. "Malgré le Covid, les Français ont continué à entreprendre. On a connu une forte croissance et on cherche aujourd'hui à renforcer notre équipe", explique Pierre Aïdan, cofondateur de Legalstart, invité mercredi de La France bouge, sur Europe 1.

"Chez nous, la simplification de la vie des entrepreneurs passe d’abord par les investissements technologiques. On recherche donc pas mal de profils de développeurs informatiques", ajoute-il. Parmi les postes à pourvoir, il y a celui de "coach agile" - chargé de former et de trouver de nouvelles façons de travailler - ainsi que ceux de développeur front-end - en charge d’optimiser l’ergonomie et la navigation du site web - et back-end - en charge de créer et de mettre en œuvre les fonctionnalités du site web. A noter, que ces postes nécessitent une formation en informatique. 

Des salaires "dans la fourchette haute du marché"

Mais ce n'est pas le cas de tous les postes à pourvoir. "Au-delà de la tech, on a au cœur de nos préoccupations l’accompagnement de nos clients. On a donc des postes à pourvoir au sein de l’équipe qui gère leur satisfaction." Legalstart recherche enfin des juristes "pour gérer les demandes d’assistance et les relations avec les partenaires avocats".

Côté rémunération, Pierre Aïdan promet un salaire "dans la fourchette haute du marché pour des postes comparables". Legalstart met par ailleurs un point d'honneur à respecter la parité. "Aujourd’hui, on est à l’équilibre. C’est un peu plus un challenge sur les postes en rapport avec la tech, pour lesquels il est plus difficile de trouver des profils féminins." A bon entendeuse…

Les offres en détails

Combien d'offres ? 80 CDI/CDD et 20 alternances/stage.

A quels postes ? Business developper, marketing digital, juristes, service d’accompagnement du service clients. 

Quand ? En 2021.

Où ? Pas de contrainte géographique. Les locaux sont à Paris mais le télétravail est possible depuis la France ou l'étranger.

Quels profils ? Plutôt des moins de 30 ans. L'entreprise souhaite recruter autant de femmes que d'hommes, dans la mesure du possible.

Europe 1
Par Laetitia Drevet