"The Winner Takes It All" : quand une chanson de divorce devenait le tube de l'été

, modifié à
  • A
  • A
Abba sort "The Winner Takes It All" en 1980.
Abba sort "The Winner Takes It All" en 1980. © LINDEBORG / SCANPIX SWEDEN / AFP
Partagez sur :
UN JOUR UN TUBE (10/32) - Tout l'été, Europe 1 vous propose de découvrir chaque jour une chanson qui a marqué l'été. Aujourd'hui, "The Winner Takes It All", d'Abba.

En 1980, Abba est un groupe déjà au sommet. Les Suédois en combinaisons lamées ont déjà gagné l’Eurovision avec "Waterloo" six ans plus tôt, ont sorti "Dancing Queen" deux ans plus tard, puis "Gimme Gimme Gimme". À l'aube d'une nouvelle décennie, un nouveau tube va enflammer l'été, "The Winner Takes It All".

Pourtant, le thème de la chanson n'a rien de très estival. Les paroles se penchent sur le divorce entre deux membres du groupe, Bjorn et Agnetha. "Je ne veux pas parler de ce par quoi nous sommes passés", écrit alors Bjorn, dévasté, avec son comparse Benny. "Bien que ça me blesse, c’est désormais de l’histoire ancienne", proclame encore la chanson. Et puis "The Winner Takes It All", "le gagnant prend tout" en Français.

Une autre chanson de divorce

La chanson reste dans les charts en Belgique pendant deux mois, est élue chanson préférée d’Abba en Grande-Bretagne. Bjorn et Agnetha sont restés mariés neuf ans, ce n’est donc pas pour rien que "The Winner Takes It All" devait normalement s’appeler "L’Histoire de ma vie".

Un an plus tard, c’est l’autre duo du groupe qui divorce, Benny et Frida. Ils publient eux aussi leur chanson de séparation, "When All Is Said and Done", inclue dans le dernier album du groupe sorti en 1981, The Visitors.

Si aujourd’hui Abba est rentré dans une sacro-sainte liste des groupes incontournables et adulés par presque tous, il faut se souvenir que ce n'était pas tout à fait le cas à l’époque, où l'on juge leurs tenues affriolantes, les synthétiseurs discos et colorés très kitschs. Le groupe est fustigé par les critiques rock, qui adorent les détester.

Cela n'empêchera pas les quatre compères de vendre 370 millions de disques pendant leur carrière, faisant d'Abba le groupe ayant vendu le plus d’albums dans le monde.

Europe 1
Par Angèle Chatelier