Grève : 2,5 millions d'euros de recettes en moins à l'Opéra de Paris

  • A
  • A
L'Opéra de Paris estime qu'il a perdu 2,5 millions d'euros de recettes de billetterie depuis le début du mouvement.
L'Opéra de Paris estime qu'il a perdu 2,5 millions d'euros de recettes de billetterie depuis le début du mouvement. © AFP
Partagez sur :
Comme beaucoup de secteurs, les salles de spectacle parisiennes subissent les conséquences de la grève. Entre les multiples représentations annulées pour les uns et des salles à moitié vides pour d'autres, les pertes peuvent se chiffrer à plusieurs millions d'euros. 

Hôtellerie, commerce, et bien entendu transports, la grève touche de nombreux secteurs d'activité. Et après plus d'une semaine d'un conflit social contre la réforme des retraites qui promet de se prolonger jusqu'à Noël, les conséquences commencent à se faire sentir pour bons nombres de secteurs. Parmi eux, celui des salles de spectacles parisiennes.

Aucune représentation des deux ballets phares de la saison depuis le 5 décembre

À l'Opéra de Paris par exemple, la situation est simple : il n'y a eu aucune représentation des deux ballets phares de la saison depuis le premier jour de mobilisation, le 5 décembre. Et cela risque d'être le cas encore ce week-end, d'autant que les démonstrations de l'Ecole de danse sont déjà annulées. Une situation qui a déjà coûté pas moins de 2,5 millions d'euros de recettes de billetterie. Ces annulations touchent également la Comédie Française, dont une partie du personnel est en grève. 

Samedi et dimanche, c'est encore l'incertitude qui plane pour des représentations comme La Vie de Galilée, ou La Puce à l'oreille. Mais comme à l'Opéra de Paris, on ne le saura que le jour même, sur le site du théâtre et sur les réseaux sociaux. 

Les théâtres privés touchés

Si les théâtres privés souffrent aussi de la grève, avec une chute de 30% à 40% sur la billetterie, la plupart jouent en revanche leur spectacle. C'est notamment le cas pour Un Américain à Paris au théâtre du Châtelet, ou pour la comédie musicale Funny Girl au théâtre Marigny. Mais attention, si vous ne pouvez pas vous rendre à la représentation à cause de la grève, il ne sera pas possible de vous faire rembourser votre billet, ni même de l'échanger. 

Europe 1
Par Diane Shenouda, édité par Ugo Pascolo