Qui était la Aline de la chanson de Christophe ?

  • A
  • A
Le tube "Aline" de Christophe est adressé à une femme que le chanteur a connue.
Le tube "Aline" de Christophe est adressé à une femme que le chanteur a connue. © François Guillot / AFP
Partagez sur :
UN JOUR UN TUBE (17/32) - Tout l'été, Europe 1 vous propose de découvrir chaque jour une chanson qui a marqué l'été. Aujourd'hui, "Aline", de Christophe.

C'est l'un des plus grands succès de Christophe, mort le 16 avril dernier. Mais connaissez-vous l'histoire d'"Aline", chanson écrite en quinze minutes et devenue très rapidement un tube à sa sortie, en 1965 ? 

"Aline" aurait pu être un personnage fictif, imaginé par Christophe. Mais elle a bel et bien existé, comme l'a révélé le chanteur en 2016, plus de cinquante ans après la sortie de la chanson. Aline, c'est Aline Natanovitch, une Polonaise qui s'occupait du vestiaire d'un club la nuit et qui était assistante dentaire boulevard du Montparnasse le jour, comme l'a raconté Christophe. Le chanteur aurait eu une petite histoire avec elle et a composé en quinze minutes cette sublime chanson. 

Quand Henri Salvador criait au plagiat

Mais tout le monde n'a pas apprécié ce tube. Henri Salvador et l'un de ses protégés, le chanteur Jacky Moulière, l'ont même détesté. Selon eux, "Aline" serait un plagiat de "La romance", composée par le second et sortie un an avant. La ressemblance est telle que Jacky Moulière, qui attaque Christophe, gagne en première instance, la justice considérant qu'il s'agit là de plagiat. Mais il perd en appel en 1977 et Christophe récupère alors tous les droits sur la chanson. 

Peu d'artistes se sont risqués à la reprendre

Seulement deux artistes se sont frottés à "Aline", pas des plus simples à reprendre avec notamment ce refrain où Christophe crie. Lorsque le chanteur veut faire un nouvel album de duo, il raconte à La Croix que plusieurs personnes lui avaient promis de la chanter, sans aller jusqu'au bout. Par peur, peut-être, de se confronter à ce monstre de la chanson française. 

Seul Philippe Katerine a accepté de participer, et le groupe d'électro-pop Thérapie Taxi en version plus électro. 

Europe 1
Par Angèle Chatelier